Menu
A+ A A-

La hausse du prix des carburants, nouvelle épine dans le pied du gouvernement

prix du petrole ParisParis: La montée plus rapide que prévu des prix du pétrole met en difficulté l'exécutif, qui a fait voter une forte hausse des taxes sur le carburant pour favoriser la transition énergétique mais s'expose à de nouvelles critiques sur le pouvoir d'achat.
"Une bombe atomique", selon le député LR Marc Le Fur. Une "flambée dangereuse", pour l'association 40 millions d'automobilistes... Les mises en garde et les reproches se sont multipliés ces derniers jours, dans les médias comme à l'Assemblée nationale, sur l'envolée des prix à la pompe.

Un phénomène lié à la hausse mondiale des cours du pétrole, qui dépassait mercredi matin les 80 dollars le baril contre 57 dollars voilà un an, mais aussi à la hausse de fiscalité, qui pèse pour 60% des prix des carburants.

L'exécutif a en effet augmenté en 2018 les taxes sur l'essence et sur le diesel, respectivement de 4 et 7 centimes d'euros par litre, pour favoriser une convergence fiscale entre ces carburants et lutter contre le réchauffement climatique.

Cette politique devrait être renforcée en 2019, avec des hausses de 6 centimes pour le diesel et 3 centimes pour l'essence, puis à nouveau jusqu'en 2022, l'objectif étant de rendre l'essence moins onéreuse que le diesel, jugé plus polluant.

"Le fait qu'il y ait un rattrapage du diesel sur l'essence pour des raisons de santé publique ne nous pose pas de problème, c'est même assez logique", assure à l'AFP François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV.

"Le problème, c'est qu'aujourd'hui on cumule de fortes augmentations de taxe et la flambée des prix du pétrole", ajoute M. Carlier, qui appelle l'exécutif à geler les hausses prévues l'année prochaine pour éviter de pénaliser les contribuables, "notamment dans les zones rurales".

Les prix du diesel sont en effet passés au-dessus de ceux de l'essence ces derniers jours dans plusieurs stations-service. Un phénomène inquiétant pour le portefeuille des contribuables, le gazole représentant 80% des volumes de carburant vendus en France.

"la maison brûle"


Pour l'exécutif, englué depuis plusieurs mois dans une polémique sur le pouvoir d'achat et accusé de négliger les populations rurales, le sujet est sensible, d'autant que les prix du pétrole devraient rester élevés au cours des prochains mois.

"Il y a une vraie difficulté, je le reconnais", a concédé mercredi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, disant "entendre" les problèmes rencontrés par "les personnes qui prennent leur véhicule diesel pour se rendre au travail le matin".

Pas question pour autant de revenir sur le calendrier fiscal du quinquennat. "Soit la maison brûle, soit elle ne brûle pas. Mais si la maison brûle, il est temps de s'en occuper et d'apporter des réponses", a insisté le ministre lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale.

Signe que la question préoccupe la majorité: plusieurs pistes ont été avancées ces derniers jours pour compenser les pertes de pouvoir d'achat ou renforcer les dispositifs d'accompagnement des contribuables, à l'image du chèque énergie.

Lors des débats en commission sur le projet de budget 2019, le député LREM Mathieu Orphelin a ainsi proposé d'aider les ménages des zones rurales et périrubaines en cas de forte hausse des prix sur une période de plusieurs mois.

D'autres ont suggéré d'utiliser le gain de TVA lié à la hausse du prix du pétrole pour accroître les aides à la transition énergétique, et notamment la prime à la conversion automobile. Une proposition à laquelle Bruno le Maire s'est dit mercredi "favorable".

Instaurée le 1er janvier, la prime à la conversion prévoit le versement de 1.000 euros voire 2.000 euros pour les ménages non imposables en cas de mise au rebut d'un vieux véhicule. Elle connaît un net succès, avec plus de 170.000 dossiers déposés mi-septembre.

Cela suffira-t-il à calmer la grogne des automobilistes? Cette proposition va "dans le bon sens" mais cela reste "largement insuffisant", estime François Carlier, qui rappelle que les taxes sur les énergies fossiles rapportent près de 23 milliards d'euros par an à l'État.


(c) AFP

Commenter La hausse du prix des carburants, nouvelle épine dans le pied du gouvernement


    Les prix des carburants

    Les prix des carburants toujours en légère baisse

    lundi 21 octobre 2019

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce jour. Pour sa part, le prix moyen du baril de pétrole brent s'affichait à 59,36 $.

    Les prix des carburants en baisse

    lundi 07 octobre 2019

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce jour. Pour sa part, le prix moyen du baril de pétrole brent affichait une baisse moyenne de 4,4 %.

      Toute l'actualité des prix du carburant dans le monde

    Le pétrole en France

    lundi 21 octobre 2019

    Les prix des carburants toujours en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce...

    lundi 07 octobre 2019

    Les prix des carburants en baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce...

    jeudi 03 octobre 2019

    Maurel et Prom nomme un ancien de Total à sa tête

    Paris: Le groupe pétrolier français Maurel et Prom a annoncé jeudi un changement de gouvernance avec la nomination d'Olivier de Langavant, ancien...

      Toutes les nouvelles du pétrole en France

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 octobre 2019 à 22:21

    Le pétrole porté par l'espoir d'une nouvelle réduction de la…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi, soutenus par des informations suggérant que l'Organisation des pays exportateurs...

    mardi 22 octobre 2019 à 11:28

    Le pétrole progresse légèrement; la Chine va saisir l'OMC

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, tandis que la Chine ouvre un nouveau front auprès de...

    lundi 21 octobre 2019 à 21:51

    Le pétrole fragilisé par les incertitudes sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi, dans un marché frileux face aux incertitudes liées aux négociations...

    lundi 21 octobre 2019 à 15:42

    Shell se retire de deux projets non rentables au Kazakhstan

    Nur-Sultan: Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell va se retirer du champ d'hydrocarbures Khazar situé dans les eaux kazakhes de la...

    lundi 21 octobre 2019 à 12:48

    Le pétrole en baisse, ambiance morose sur le front de la gue…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens, toujours pénalisés par le flou entourant l'avancée des négociations...

    lundi 21 octobre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur ensemble la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce...

    dimanche 20 octobre 2019 à 14:54

    L'introduction en Bourse dépend des 'conditions du marché' (…

    Dubaï: L'introduction en Bourse dépendra des "conditions du marché", a affirmé dimanche le géant pétrolier saoudien après l'annonce d'un nouveau report de...

    vendredi 18 octobre 2019 à 21:52

    Le pétrole lesté par le ralentissement de la croissance chin…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, rattrapés en fin de semaine par les inquiétudes sur la...

    vendredi 18 octobre 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché calme

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché calme au lendemain de données sur les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite