Menu
A+ A A-

Le pétrole amplifie ses pertes, inquiétude sur la demande

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi en cours d'échanges européens, alors que les craintes sur la demande mondiale d'or noir refont surface.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 81,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,20 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour novembre perdait 1,26 dollar à 71,91 dollars.

Le pétrole a creusé ses pertes "alors que les investisseurs anticipent de plus en plus les chances d'une baisse de la demande à moyen et long terme, en raison d'un probable ralentissement de l'économie", ont souligné les analystes d'ActivTrades.

Le Fonds monétaire international a abaissé mardi sa prévision de croissance du PIB mondial à 3,7 % pour 2018 et 2019 (-0,2 point), soit au même niveau que celle de 2017, dans la foulée d'une révision à la baisse similaire par l'OCDE. Une révision justifiée par les craintes que font peser le conflit commercial sino-américain sur l'économie mondiale.

Le secrétaire général de l'Organisation de pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, a d'ailleurs assuré jeudi, lors d'une conférence à Londres, que la récente hausse des prix s'expliquait par des craintes de pénurie, "et non par des pénuries en tant que telles".

"La chute des prix a été exacerbée par une hausse inattendue des stocks de brut américains", selon les chiffres de l'API, ont en outre ajouté les analystes de Commerzbank.

La fédération professionnelle American Petroleum Institute a ainsi estimé mercredi dans son rapport hebdomadaire que les réserves américaines de brut avaient beaucoup plus augmenté qu'attendu lors de la semaine achevée le 5 octobre, avançant le chiffre d'une hausse de 9,75 millions de barils.

Cela est généralement interprété comme le signe d'une demande en berne au sein de la première économie mondiale.

Jeudi, les investisseurs s'intéresseront aux chiffres officiels de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), jugés plus fiables.

Pour la semaine achevée le 5 octobre, les analystes tablent sur une hausse des stocks de brut de 2,8 millions de barils, sur une baisse de 145.000 barils des stocks d'essence et de 2 millions de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Craig Erlam, analyste pour Oanda, a de son côté expliqué la baisse par des prises de bénéfices alors que les prix ont atteint au début du mois leurs plus hauts depuis quatre ans, dopés par les inquiétudes sur l'offre et le retour à venir en novembre des sanctions américaines sur la production iranienne.


(c) AFP

Commenter Le pétrole amplifie ses pertes, inquiétude sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite