Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit à son plus haut depuis 2014 à New York et à Londres

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres ont grimpé lundi à leur plus haut niveau depuis novembre 2014 dans un marché redoutant de voir les sanctions américaines contre l'Iran assécher l'offre de brut sur le marché mondial.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, a gagné 2,05 dollars pour clôturer à 75,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a fini à 84,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,25 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Les investisseurs "continuent à observer avec inquiétude les pertes liées à l'Iran", un des plus grands pourvoyeurs de brut sur le marché mondial, ont souligné les analystes de Schneider Electric.

Même si les sanctions américaines à l'encontre de Téhéran n'entreront théoriquement en vigueur qu'en novembre, les exportations iraniennes ont déjà beaucoup reculé.

A 1,72 million de barils par jour en septembre, elles sont au plus bas depuis février 2016, selon l'agence Bloomberg, qui compile des données obtenues en suivant des tankers par satellite.

Elles ont reculé de 39% par rapport à avril, juste avant que le président américain, Donald Trump, n'annonce le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire iranien.

Les acteurs du marché observent du coup encore plus attentivement comment évolue la production aux États-Unis et en Arabie saoudite.

Or, selon les chiffres hebdomadaires de l'entreprise de services pétroliers Baker Hugues diffusés vendredi, le nombre de puits de pétrole a légèrement reculé la semaine dernière aux États-Unis, indiquant une potentielle baisse des extractions dans le pays.

Il devient particulièrement difficile d'augmenter le nombre de puits dans le bassin permien, une zone à cheval entre le Texas et le Nouveau-Mexique où la production de pétrole de schiste bat son plein depuis quelques années mais qui manque actuellement d'oléoducs pour le transporter.

Donald Trump, qui a récemment multiplié les attaques contre la hausse des prix de l'or noir, a par ailleurs de nouveau abordé le sujet de la stabilité du marché lors d'un entretien téléphonique avec le roi Salmane d'Arabie saoudite samedi, a rapporté la chaîne Al Arabiya TV.

Ryad, tout comme la Russie et l'ensemble des pays impliqués dans un accord de limitation de production qui a largement participé à la hausse des prix depuis fin 2016, n'a pas annoncé de hausse de sa production lors de la dernière réunion de suivi, fin septembre à Alger.

Les cours du pétrole ont aussi profité lundi du compromis conclu dimanche soir entre Washington et Ottawa sur un nouvel accord de libre-échange pour l'Amérique du nord nommé Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), en remplacement d'un traité datant de 1994, l'Aléna.

Cela permet d'éloigner le risque de tensions commerciales nuisibles sur le long terme à la croissance économique et pouvant éventuellement affecter la demande en or noir.


(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit à son plus haut depuis 2014 à New York et à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite