Logo

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de ses partenaires de ne pas modifier leurs quotas, en dépit des injonctions du président américain à faire baisser les prix.
Vers 03H30 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en novembre, progressait de 76 cents à 71,54 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour novembre, gagnait 97 cents à 79,77 dollars.

Réuni dimanche à Alger, le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord OPEP-non OPEP (JMMC) "a exprimé sa satisfaction concernant les perspectives actuelles du marché pétrolier, avec un équilibre globalement sain entre offre et demande", indique la déclaration finale de la rencontre.

Le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Falih, a indiqué que les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun.

La réunion s'est terminée sans décision de changer les niveaux actuels de production.

Le président américain Donald Trump avait pourtant sommé samedi l'OPEP de "baisser ses prix", semblant ainsi compter sur son allié saoudien, premier exportateur mondial, pour compenser la baisse des exportations iraniennes liées aux prochaines sanctions iraniennes et éviter une hausse des prix.

Stephen Innes, analyste chez OANDA, a estimé que la décision du JMMC de ne pas tenir compte des pressions de M. Trump "n'était pas totalement inattendue car les marchés s'attendent à des décisions plus formelles lors du sommet de l'OPEP du 3 décembre".

Ce sommet interviendra après l'entrée en vigueur des sanctions américaines contre le secteur pétrolier iranien en novembre, qui pourraient amener l'OPEP et ses partenaires à revoir leur politique.

Une vingtaine de pays membres et non membres de l'OPEP étaient réunis à Alger, tous signataires fin 2016 d'un accord par lequel ils se sont engagés à limiter leur offre pour faire remonter les cours du brut.


(c) AFP

Commenter Le pétrole orienté à la hausse en Asie

graphcomment>