Menu
A+ A A-

L'Iran estime qu'il ne reste plus beaucoup de crédibilité à l'OPEP

prix du petrole TéhéranTéhéran: Il ne reste plus beaucoup de crédibilité au cartel pétrolier de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), certains de ses membres en faisant un outil au service des Etats-Unis, a déploré un responsable iranien dans une interview publiée samedi.
"L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis sont en train de faire de l'OPEP un outil pour les États-Unis et par conséquent il ne reste plus beaucoup de crédibilité à l'Organisation", a déclaré Hossein Kazempour Ardebili, le représentant de l'Iran à l'OPEP, dans une interview à l'agence de presse Shana, qui dépend du ministère du Pétrole iranien.

"C'est un fait que l'OPEP perd de sa substance en tant qu'organisation et devient un forum", a-t-il ajouté.

L'OPEP et ses partenaires hors cartel -dont la Russie- s'étaient mis d'accord fin juin pour augmenter leur production, après un précédent accord fin 2016 pour limiter leur offre en visant une remontée des prix, une inflexion critiquée vigoureusement par l'Iran.

L'Iran, membre fondateur de l'OPEP s'est ainsi opposé à cette décision, prise au moment où le pays fait face à de nouvelles sanctions américaines, après la décision de Washington de se retirer de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, qui a réveillé les soucis sur l'offre, sur les marchés mondiaux.

M. Ardebili a aussi accusé la Russie et l'Arabie saoudite de prendre le marché en "otage" via la production de pétrole et estimé que c'était la responsibilité de l'OPEP de restaurer l'équilibre entre l'offre et la demande plutôt que de boycotter ses membres fondateurs.

Le président américain Donald Trump a exigé à plusieurs reprises que le cartel pétrolier augmente sa production et estimé que les autres pays devaient cesser d'acheter du pétrole venant d'Iran ou alors risquer des sanctions américaines.

Cependant, la production pétrolière iranienne a touché ses niveaux les plus bas depuis juillet 2016, de grands clients comme l'Inde ou la Chine prenant leurs distances avec Téhéran, en raison de sanctions américaines qui pourraient se concrétiser d'ici le 5 novembre, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).


(c) AFP

Commenter L'Iran estime qu'il ne reste plus beaucoup de crédibilité à l'OPEP


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 17:26

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    jeudi 13 décembre 2018 à 16:07

    Les cours du pétrole se maintiennent en légère baisse

    Londres: Les prix du pétrole se maintenaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, après des stocks américains plus élevés que...

    jeudi 13 décembre 2018 à 12:11

    Le pétrole affaibli par les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours hésitant et affaibli depuis...

    jeudi 13 décembre 2018 à 10:09

    Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et...

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite