Menu
A+ A A-

Le pétrole recule face aux effets modérés de la tempête Gordon

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi alors que la tempête Gordon aux Etats-Unis a à peine affecté les infrastructures pétrolières dans un marché continuant à surveiller les conséquences des sanctions américaines sur l'Iran.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a cédé 90 cents pour terminer à 77,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a perdu 1,15 dollar pour clôturer à 68,72 dollars.

Les prix avaient été dopés mardi par la perspective d'une perturbation de l'activité pétrolière du Golfe du Mexique avec l'arrivée de la tempête tropicale Gordon, le Brent flirtant même avec les 80 dollars le baril.

La tempête a touché terre mardi soir vers la frontière séparant l'Alabama du Mississippi, deux Etats ayant déclaré l'état d'urgence.

"Mais les infrastructures de cette zone, qui comprend une part importante des capacités de production et de raffinage des États-Unis, semblent ne pas avoir été touchées outre-mesure", a souligné Robert Yawger de Mizuho USA.

Cet impact limité a fait redescendre les prix.

Déjà sous pression, les cours du pétrole ont été un peu plus affectés "par la décision des Saoudiens d'abaisser le prix auquel ils vendent le pétrole aux clients asiatiques", selon M. Yawger.

Cette décision "est sans doute destinée à atténuer l'effet de la mise en oeuvre des sanctions américaines sur le pétrole iranien", a-t-il noté.

Effectives à partir de début novembre, elles devraient avoir un effet durable sur le troisième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et perturber l'offre d'or noir sur le marché mondial.

Les cours du pétrole étaient également affectés par l'aversion généralisée des marchés financiers pour le risque alors que les investisseurs s'interrogent sur les difficultés rencontrées par certains pays émergents et les conséquences pour l'économie mondiale des tensions commerciales qui persistent entre les États-Unis et ses principaux partenaires.

Un ralentissement de la croissance pourrait entraver la demande en brut, particulièrement en Chine.

Les marchés attendaient par ailleurs la diffusion mercredi soir des données hebdomadaires de la fédération professionnelle de l'American petroleum institute (API) sur les stocks des États-Unis, à la veille des chiffres officiels de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Ces données arrêtées au 31 août ont été retardées d'une séance en raison d'un jour férié lundi aux États-Unis.

Pour les données de l'EIA, les analystes tablent sur une baisse des stocks de brut de 2,75 millions de barils, de 1,75 million de barils des stocks d'essence et sur une légère hausse de 500.000 barils de ceux d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule face aux effets modérés de la tempête Gordon


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 janvier 2022 à 21:44

    Le pétrole frôle les 90 dollars, avant de consolider

    Cours de clôture: Le baril de Brent de mer du Nord a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi...

    mercredi 19 janvier 2022 à 12:20

    Le pétrole grimpe, dopé par la demande et les risques sur l…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient leur envolée mercredi, la forte demande et les risques géopolitiques exerçant une pression à la hausse...

    mercredi 19 janvier 2022 à 10:33

    L'AIE met en garde sur une possible "nouvelle année de …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en hausse ses prévisions de la demande de pétrole cette année et prévenu que...

    mardi 18 janvier 2022 à 22:39

    Le pétrole s'installe en haute altitude, l'attaque sur Abou …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé mardi proches des sommets de 7 ans atteints plus tôt, une attaque sur...

    mardi 18 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole au plus haut depuis 2014, des risques géopolitiqu…

    Londres: Les cours du pétrole s'envolaient mardi, les risques géopolitiques faisant craindre de nouvelles perturbations d'une offre déjà tendue, hissant les prix...

    mardi 18 janvier 2022 à 11:00

    Goldman Sachs voit le baril de Brent à 100 dollars au T3

    Paris: Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du baril de Brent atteigne 100 dollars au second semestre de cette année...

    mardi 18 janvier 2022 à 09:43

    Le pétrole Brent et le WTI au plus haut depuis 2014

    Tokyo: Les prix du Brent et du WTI évoluaient mardi à leur plus haut niveau depuis plus de sept ans, dopés par...

    mardi 18 janvier 2022 à 06:28

    Pétrole: le Brent au plus haut depuis 2014, dopé par des ten…

    Tokyo: Le prix du pétrole de Brent a atteint mardi un plus haut en sept ans, dopé par les perturbations de l'offre...

    lundi 17 janvier 2022 à 15:20

    ⛽️ Forte hausse des prix des carburants en ce début d'année …

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite