Logo

Le pétrole baisse, le marché reprend son souffle

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché reprenant son souffle après la hausse entraînée la veille par une baisse marquée des stocks américains de brut.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 74,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre cédait 16 cents à 67,70 dollars.

Après cinq séances de hausse consécutives qui ont mené le Brent à son plus haut en trois semaines, à 75,00 dollars, les prix reculaient légèrement.

"Le marché semble buter contre le seuil symbolique des 75 dollars", a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, alors que le cours du Brent n'a pas dépassé durablement ce seuil depuis la mi-juillet.

Mercredi, les prix ont grimpé alors que les réserves américaines de brut ont baissé de 5,8 millions de barils la semaine précédente, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul plus limité de 2 millions de barils.

"La soif des raffineries américaines semble insatiable", a commenté Tamas Varga, analyste chez PVM.

Par ailleurs, selon lui, les cours ont grimpé alors que la rhétorique de la Maison Blanche reste très dure envers l'Iran.

John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président Trump, a affirmé mercredi que l'objectif des sanctions contre l'Iran était de "réduire à zéro" ses exportations.

Alors que la deuxième vague de sanctions contre le pays, qui vise directement le pétrole, prendra effet début novembre, certains acteurs du marché espèrent encore que Washington accordera des exemptions à certains importateurs.


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse, le marché reprend son souffle

graphcomment>