Menu
A+ A A-

Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse jeudi, rattrapés une nouvelle fois par la crainte des conséquences des tensions entre Pékin et Washington sur la demande chinoise de brut.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé en repli de 21 cents sur l'Intercontinental Exchange (ICE) pour terminer à 72,07 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre a cédé 13 cents pour clôturer à 66,81 dollars, son plus bas niveau en sept semaines.

Le marché du pétrole "subit encore le contre-coup du rapport hebdomadaire (sur les niveaux de produits pétroliers aux États-Unis)", selon Robert Yawger de Mizuho.

En cause notamment, une baisse hebdomadaire moins marquée que prévu des réserves américaines de brut et une hausse des stocks d'essence en pleine saison des grands déplacements en voiture, signes d'une demande à la peine.

Parallèlement, "il est de plus en plus évoqué la possibilité que la Chine décide d'imposer des droits de douane supplémentaires sur le pétrole brut américain", a souligné M. Yawger.

La Chine a annoncé mercredi qu'elle imposerait à compter du 23 août des droits de douane de 25% visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, rendant coup pour coup à l'administration américaine qui avait fait une annonce similaire la veille.

Pékin a notamment visé l'essence et les produits raffinés aux États-Unis mais s'est pour l'instant gardé de toucher directement au brut.

Les importations de pétrole du pays ont légèrement augmenté en juillet après deux mois de baisse mais restent près de leur plus bas niveau de l'année.

En l'absence de nouvelles informations d'ampleur, les cours du pétrole sont toutefois restés dans une fourchette limitée jeudi.

"Les investisseurs ont tenté de pousser les prix vers le haut mais n'y sont pas parvenus après la forte baisse enregistrée mercredi", a estimé M. Yawger.


(c) AFP

Commenter Le pétrole rattrapé par le conflit entre Pékin et Washington


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 octobre 2020 à 21:03

    Les cours du pétrole enregistrent leur pire semaine depuis a…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini sur une fausse note vendredi, en conclusion de la pire semaine en cinq...

    vendredi 30 octobre 2020 à 13:53

    Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte

    New York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil vient de passer son troisième trimestre de suite dans le rouge à cause d'une...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:28

    Chevron, affecté par la chute du prix du baril, passe dans l…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, affectée par la chute des cours du brut et de ses marges depuis le début...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:18

    Total voit son bénéfice chuter mais se maintient dans le ver…

    Paris: Total a annoncé vendredi être parvenu à rester dans le vert au troisième trimestre malgré la chute des cours du pétrole...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:14

    Les cours du pétrole peinent à finir la semaine sur une bonn…

    Londres: Les prix du pétrole n'arrivaient pas à se maintenir à flot vendredi, en conclusion d'une terrible semaine pour les cours, préoccupés...

    jeudi 29 octobre 2020 à 20:59

    Craintes pour la demande: le pétrole chute encore de plus de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore chuté jeudi pour la deuxième séance consécutive, au plus bas depuis début juin...

    jeudi 29 octobre 2020 à 17:04

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de...

    jeudi 29 octobre 2020 à 13:29

    Le pétrole flanche de nouveau devant les inquiétudes sur la …

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient jeudi de plus de 5% pour la deuxième séance consécutive, plombés par la propagation rapide du...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:10

    Le pétrole au plus bas depuis quatre mois, peur sur la deman…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau en forte baisse jeudi, touchant un plus bas depuis le 15 juin, alors que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite