Menu
A+ A A-

Le pétrole lesté par les stocks américains et les tensions commerciales

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, plombés par l'annonce d'un repli moins fort que prévu des réserves de brut aux Etats-Unis et par les inquiétudes concernant les conséquences du conflit commercial entre Washington et Pékin.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a lâché 2,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) pour finir à 72,28 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre a cédé 2,23 dollars pour clôturer à 66,94 dollars.

Selon le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont reculé de 1,4 million de barils la semaine se terminant le 3 août, quand les analystes attendaient un repli de 3 millions.

Cette baisse moins forte que prévu "a probablement joué sur le recul des prix", a avancé Andrew Lebow de Commodity Research Group.

Les réserves d'essence ont, elles, augmenté de 2,9 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur un recul, tandis que les stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont progressé de 1,2 million de barils.

En général, l'été est la saison de la conduite aux États-Unis, et les réserves de brut et d'essence ont tendance à s'amenuiser pour répondre à la demande élevée des vacanciers.

Mais les raffineries ont aussi augmenté une nouvelle fois leur cadence la semaine dernière, fonctionnant désormais à 96,6% de leurs capacités et transformant encore plus de brut en produits raffinés.

Selon M. Lebow, le marché a par ailleurs été rattrapé "par une certaine nervosité face aux nouvelles tensions entre les États-Unis et la Chine, qui poussent les investisseurs à se demander si cela ne va pas peser sur la demande chinoise de pétrole".

Les États-Unis ont ainsi annoncé mardi soir qu'ils allaient appliquer à partir du 23 août des droits de douane de 25% sur un total de 50 milliards de dollars de produits chinois. La Chine a riposté mercredi en promettant des taxes sur les mêmes montants.

Cette annonce intervient le jour même où selon les derniers chiffres des douanes chinoises, le pays "a importé 8,48 millions de barils de brut par jour en juillet, ce qui est à peine plus qu'en juin quand (ces importations) étaient descendues à leur plus bas niveau depuis six mois", ont remarqué les analystes de Commerzbank.

La forte baisse des cours du pétrole est toutefois "un peu étonnante" au vue des informations du jour, a estimé M. Lebow. "Alors que de nombreux investisseurs parient sur une hausse des cours, le marché a peut-être juste besoin de prendre un peu d'air".


(c) AFP

Commenter Le pétrole lesté par les stocks américains et les tensions commerciales


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    jeudi 02 décembre 2021 à 16:23

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    jeudi 02 décembre 2021 à 15:38

    Fébrile, le pétrole plonge en pleine réunion de l'Opep+

    Londres: Les cours du brut ont brusquement chuté jeudi dans un marché extrêmement nerveux qui attend la décision des producteurs de l'Organisation...

    jeudi 02 décembre 2021 à 14:58

    Début du sommet Opep+, le cartel tenté de figer sa productio…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont entamé jeudi leurs discussions pour décider de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite