Menu
A+ A A-

BP encore dopé par la hausse des cours du pétrole

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier britannique BP a fortement amélioré sa rentabilité au deuxième trimestre, à la faveur de la hausse des cours, ce qui lui permet de recompenser ses actionnaires et de renforcer sa présence sur le marché américain.
Le groupe a annoncé mardi dans un communiqué un bénéfice net multiplié par 19 à 2,8 milliards de dollars entre avril et juin,, alors qu'il n'était que de 144 millions de dollars un an plus tôt, plombé alors par des dépréciations d'actifs et le poids de charges fiscales.

Les résultats de BP, comme ceux de son concurrent Royal Dutch Shell la semaine dernière, ont continué de profiter à plein de la hausse des cours du pétrole sur le trimestre écoulé par rapport à l'an dernier, du fait des efforts des pays de l'OPEP et de ses partenaires pour réduire l'offre. Ses résultats avaient déjà atteint 2,5 milliards de dollars au premier trimestre.

Dans le même temps, le groupe est parvenu à augmenter sa production de 1,4% à 2,5 millions de barils équivalent pétrole par jour, hors Rosneft. Il a en particulier démarré deux projets majeurs sur le trimestre, dans le gaz en Azerbaïdjan et dans le pétrole en Russie.

BP se félicite d'avoir réalisé son meilleur trimestre dans ses activités amont (exploration et production) depuis le troisième trimestre 2014.

Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks), un indicateur scruté par le marché, a de son côté été multiplié par 4 à 2,8 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 33% à 75,4 milliards de dollars.

"Nous continuons à faire de solides progrès (...) en enregistrant un nouveau trimestre marqué par une bonne performance opérationnelle et financière", souligne dans le communiqué Bob Dudley, directeur général du groupe.

Fort de ces résultats, BP annonce d'ailleurs une première hausse de son dividende en quatre ans, signe selon son patron de sa "confiance dans l'avenir".

Ambitions américaines


Il évoque en particulier l'annonce la semaine dernière du rachat des activités de pétrole et gaz de schiste aux États-Unis du groupe minier BHP Billiton pour 10,5 milliards de dollars, qui lui permet de se renforcer considérablement dans ce secteur porteur et dans un pays où sa réputation a été ternie par la marée noire de 2010.

BP met en outre l'accent sur l'énergie verte, avec l'acquisition annoncée fin juin de la société Chargemaster, le numéro un britannique de l'alimentation de voitures électriques.

Ses actionnaires se verront également récompenser par le lancement prochain d'un programme de rachat d'actions de 5 à 6 milliards de dollars, financé par des cessions.

Le groupe mène dans le même temps un plan de discipline budgétaire de cinq ans lancé au début 2017, qui doit lui permettre d'être rentable avec un prix du pétrole entre 35 et 40 dollars. Cela le conduit à réduire ses coûts et limiter ses investissements qui devraient atteindre autour de 15 milliards de dollars, contre une fourchette de 15 à 16 milliards prévus jusque là.

Pour Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor, les résultats du deuxième trimestre "ont clairement été dopés par les prix du pétrole qui sont nettement au-dessus du niveau auquel BP est rentable, à savoir autour de 50 dollars le baril".

Il observe en outre que le groupe est devenu plus efficace en simplifiant sa structure et en vendant des actifs non stratégique, après avoir "traversé plusieurs tempêtes depuis dix ans, en particulier la marée noire du Golfe du Mexique".

Les frais liés à cette catastrophe née de l'explosion de sa plateforme pétrolière DeepWater Horizon se réduisent d'année en année mais lui ont encore coûté 700 millions de dollars sur le trimestre, soit 2,4 milliards de dollars sur le premier semestre. Il s'attend à ce que ce coût atteigne 3 milliards de dollars sur l'année.

Entre amendes, indemnisations des victimes et nettoyage des côtes, le coût total avant impôt de cette catastrophe environnementale, la pire de l'histoire des États-Unis, s'élève désormais à près de 67 milliards de dollars.


(c) AFP

Commenter BP encore dopé par la hausse des cours du pétrole


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 15 juin 2020

    BP va passer une dépréciation de 13 à 17,5 milliards au 2e t…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP va passer une charge pour dépréciation d'actifs de 13 à 17,5 milliards de dollars (entre 12,4...

    mardi 12 mai 2020

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison...

    mardi 05 mai 2020

    Repsol: perte de 487 millions d'euros au 1er trimestre

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a publié mardi une perte nette de 487 millions euros au premier trimestre, due à la...

    mardi 05 mai 2020

    Total: le bénéfice net s'évapore au 1er trimestre, plombé pa…

    Paris: Le bénéfice net de Total s'est effondré de 99% au premier trimestre à 34 millions de dollars, contre 3,1 milliards un...

    vendredi 01 mai 2020

    Première perte d'ExxonMobil depuis 32 ans, Chevron ferme les…

    New York: ExxonMobil et Chevron ont dévoilé vendredi l'ampleur des premiers dégâts causés par l'effondrement des prix du pétrole et la pandémie...

    vendredi 01 mai 2020

    Chevron bénéficiaire au T1, mais pessimiste pour la suite

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a annoncé vendredi de nouvelles mesures d'économies pour préserver sa trésorerie au moment où la...

    vendredi 01 mai 2020

    ExxonMobil en rouge au T1 à cause du coronavirus et de bas p…

    New York: ExxonMobil est passé dans le rouge au premier trimestre, enregistrant une perte nette de 610 millions de dollars, en raison...

    jeudi 30 avril 2020

    Pemex creuse sa perte au 1er trimestre, à 23,5 milliards USD

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 562 milliards de pesos...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière britannique BP

    BP cède ses activités pétrochimiques à Ineos

    lundi 29 juin 2020

    Londres: BP a annoncé lundi la cession de ses activités pétrochimiques au spécialiste britannique Ineos pour 5 milliards de dollars. La vente doit permettre au géant du pétrole de renforcer ses finances plombées par la crise sanitaire.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite