Menu
A+ A A-

Le pétrole monte après une chute du nombre de puits américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi après un net recul du nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis au moment où l'Arabie saoudite a affirmé vouloir limiter sa production pour ne pas entraîner une surabondance de l'offre.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a clôturé à 73,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'août a pris 1,00 dollar à 70,46 dollars.

Le nombre de puits de pétrole actifs aux États-Unis, un indicateur avancé de la production américaine publié chaque vendredi par la société Baker Hughes, a chuté de 5 unités à 858 puits.

Pour le moment la production américaine montre toutefois encore des signes de solidité, celle-ci ayant atteint un nouveau record à 11,00 millions de barils par jour selon les dernières statistiques hebdomadaires publiées par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Mais ce recul du nombre de puits actifs est venue alimenter le mouvement de volatilité des marchés du pétrole, déjà rendus nerveux avec les risques qui pèsent sur l'offre au Venezuela, en Libye et en Iran, et sur la demande, avec les tensions commerciales accrues.

Il arrive également au moment où l'Arabie saoudite, qui a augmenté nettement ses exportations au mois de juin, "a visiblement ressenti le besoin de clarifier son message", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Le gouverneur saoudien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a affirmé jeudi que les exportations du Royaume n'augmenteraient pas en juillet et reculeraient légèrement en août, a rapporté l'agence Bloomberg.

"Cette déclaration est venue soulager les craintes de voir les marchés continuer à chuter", a commenté Gene McGillian de Tradition Energy.

Car malgré la hausse des cours vendredi, les prix du pétrole cotés à Londres et à New York ont respectivement perdu 3,09% et 0,77% sur la semaine, et ont concédé par la même occasion leur troisième semaine de baisse de suite.

Le recul du dollar, qui a chuté suite à des propos de Donald Trump, a également permis aux cours de remonter vendredi.

Mécontent de la montée des taux d'intérêt et du dollar plus fort, le président américain a ouvertement critiqué la banque centrale américaine (Fed), ce qui a eu pour conséquence une glissade du billet vert.

Un dollar plus faible rend moins onéreux et donc plus attractifs les achats de matières premières libellées dans la devise américaine.


(c) AFP

Commenter Le pétrole monte après une chute du nombre de puits américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 17:26

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    jeudi 13 décembre 2018 à 16:07

    Les cours du pétrole se maintiennent en légère baisse

    Londres: Les prix du pétrole se maintenaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, après des stocks américains plus élevés que...

    jeudi 13 décembre 2018 à 12:11

    Le pétrole affaibli par les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours hésitant et affaibli depuis...

    jeudi 13 décembre 2018 à 10:09

    Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et...

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite