Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir noyer le marché

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa production pour ne pas entraîner une surabondance de l'offre.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 73,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 60 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'août, dont c'est le dernier jour de cotation, prenait 92 cents à 70,38 dollars.

Le marché estival est particulièrement volatil, alors que de nombreux risques pèsent sur l'offre, au Venezuela, en Libye et en Iran, mais également sur la demande, avec les tensions commerciales accrues.

Par ailleurs, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, a ouvert les vannes de son géant national Saudi Aramco, augmentant nettement ses exportations en juin, ce qui a contribué à une nette baisse des prix depuis le début du mois.

"L'Arabie saoudite a visiblement ressenti le besoin de clarifier son message", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Le gouverneur saoudien de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a affirmé que les exportations du Royaume n'augmenteraient pas en juillet et reculeraient légèrement en août, a rapporté l'agence Bloomberg.

"Cet effort arrive trop tard", alors que le Brent a reculé de plus de 8% depuis le début du mois, a estimé Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

"Les données gouvernementales montrent que les États-Unis produisent à un niveau record, l'OPEP a assoupli son contrôle de sa production et la Libye est de retour sur le marché", a-t-il énuméré.

Par ailleurs, le dollar a reculé, ce qui a fait gagner du pouvoir d'achat aux investisseurs utilisant d'autres devises pour acheter des barils dont le prix est fixé en monnaie américaine.


(c) AFP

Commenter Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir noyer le marché


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    mardi 20 octobre 2020 à 21:34

    Le pétrole monte grâce à l'optimisme sur le plan de relance …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés mardi, après trois séances dans le rouge, dans l'espoir d'avancées majeures sur un...

    mardi 20 octobre 2020 à 11:58

    Le pétrole stable, peu emballé par les conclusions de la réu…

    Londres: Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre mardi, après trois séances dans le rouge, la réunion mensuelle de l'Opep+ de...

    lundi 19 octobre 2020 à 21:42

    Le pétrole en légère baisse après une réunion de l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu baissé lundi à l'issue d'une réunion mensuelle des ministres de l'Organisation des...

    lundi 19 octobre 2020 à 19:02

    Un ancien patron de Rosneft traîne Rothschild en justice

    Genève : Sergei Bogdanchikov, qui a dirigé la société d'Etat russe Rosneft jusqu'en 2010, a saisi la Cour suprême de New York...

    lundi 19 octobre 2020 à 18:09

    Pétrole: l'Opep+ 'fera le nécessaire' pour maintenir à flot …

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est dite lundi "déterminée" à "faire le nécessaire" pour assurer la stabilité du marché...

    lundi 19 octobre 2020 à 14:55

    ConocoPhillips achète Concho, spécialiste du schiste, pour 9…

    New-York: ConocoPhillips a annoncé lundi l'acquisition de Concho Resources, producteur de pétrole de schiste, pour 9,7 milliards de dollars (8,23 milliards d'euros)...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite