Menu
A+ A A-

L'Opep cherche un consensus difficile pour augmenter sa production

prix du petrole vienneVienne: Les ministres de l'Opep se retrouvent vendredi à Vienne pour leur réunion semestrielle, au cours de laquelle l'Arabie saoudite, soutenue par la Russie, veut convaincre l'Iran d'accepter une hausse de la production mondiale, à laquelle Téhéran est hostile sur fond de sanctions américaines.
Les objectifs de production établis fin 2016 par l'OPEP et ses partenaires, soit 24 producteurs de pétrole représentant plus de 50% de l'offre mondiale, ont contribué à l'envol des prix, et le premier exportateur mondial plaide désormais pour des extractions plus importantes dans un contexte de rebond de la demande.

"Nous nous devons d'être responsables et réactifs en déployant une offre adéquate", a estimé le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh.

En pratique, l'Arabie saoudite et la Russie ont indiqué jeudi soir vouloir proposer une augmentation de la production de l'OPEP et de ses partenaires d'un million de barils par jour pour contrer un possible emballement du marché.

Mais après avoir soufflé le chaud et le froid, Téhéran a signifié qu'il refusait d'envisager un assouplissement de l'accord de plafonnement de production entré en vigueur début 2017.

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namar Zanganeh, a ainsi quitté une réunion technique de ministres jeudi soir, affirmant devant des analystes qu'il n'y aurait "pas d'accord" vendredi, toute modification nécessitant l'unanimité des membres du cartel.

Frappée en mai par le retrait américain de l'accord nucléaire de 2015, qui selon elle a contribué à faire flamber les cours, la République islamique ne souhaite pas subir de pertes de revenus et de parts de marché face notamment à son rival régional saoudien.

Comme l'Irak et le Venezuela, un pays en pleine crise économique, l'Iran fait en effet face à des capacités de production et d'exportation limitées.

La Russie et l'Arabie saoudite font de leur côté valoir que l'objectif de hausse de la production d'un million de barils par jour qu'ils proposent permettrait d'"empêcher le marché de se resserrer", selon les termes du ministre saoudien Khaled al-Faleh.

L'option retenue se base sur les chiffres de l'OPEP, selon lesquels l'accord initial, qui visait une réduction de 1,8 million de barils par jour, a mené à une baisse réelle de 2,8 millions de barils.

"Cette option sera débattue par l'OPEP vendredi, puis par l'OPEP et ses partenaires samedi", lors d'une seconde réunion programmée à Vienne, a affirmé le ministre russe, Alexandre Novak.

L'Iran produit actuellement à des niveaux historiquement élevés, mais pourrait voir son industrie neutralisée par les sanctions déclenchées par le président américain Donald Trump après sa sortie de l'accord sur le nucléaire.

"Le président Trump a créé les difficultés du marché en multipliant les sanctions contre deux membres fondateurs de l'OPEP", l'Iran et le Venezuela, a accusé le ministre iranien mardi soir à son arrivée à Vienne.

Le président américain a critiqué le cartel sur Twitter, accusant l'organisation de maintenir les cours à un niveau élevé, alors que le prix de l'essence grimpe aux États-Unis à quelques mois d'élections législatives.

En Russie, les entreprises pétrolières privées ont de leur côté de plus en plus de mal à justifier auprès de leurs actionnaires de retenir leurs extractions et de ne pas profiter pleinement de la hausse des cours.

Depuis 2016, la baisse de production établie par l'OPEP et de ses partenaires a fait rebondir les prix de l'or noir, brièvement passés sous les 30 dollars début 2016 avant de dépasser les 70 dollars au deuxième trimestre 2018.

L'accord, qui s'achève fin 2018, nécessite l'unanimité des membres de l'OPEP pour toute modification, une disposition qui place l'Iran en position de force.

Mais l'Arabie saoudite tente de faire valoir que la hausse de production pourrait passer en partie par une réallocation de quotas de production non utilisés par certains pays, comme le Venezuela.

"Nous devons empêcher la surchauffe du marché", a prévenu pour sa part jeudi le ministre russe Alexandre Novak.


(c) AFP

Commenter L'Opep cherche un consensus difficile pour augmenter sa production


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 17 janvier 2023

    L'Opep table sur une croissance inchangée de la demande de p…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangées mardi ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole...

    mercredi 04 janvier 2023

    La production de pétrole de l'Opep augmente malgré un object…

    Londres: La production de pétrole brut des pays de l'Opep a augmenté en décembre, montre une enquête de Reuters publiée mercredi, bien...

    mercredi 14 décembre 2022

    Croissance de la demande de pétrole ralentie, malgré un lége…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit toujours pour cette année et l'an prochain une croissance modérée de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    La demande mondiale de pétrole devrait rester solide en 2023…

    Londres: La croissance de la demande mondiale de pétrole devrait ralentir en 2023 tout en restant à un niveau solide avec le...

    mardi 13 décembre 2022

    Malgré la Chine, la prévision de demande de pétrole inchangé…

    Paris: L'Opep a maintenu ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2022 et 2023, en dépit du ralentissement de...

    vendredi 09 décembre 2022

    Prix plafond: Poutine menace l'Occident de 'réduire la produ…

    Bichkek: Le président russe Vladimir Poutine a menacé vendredi l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe "si nécessaire", quelques jours après...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite