Menu
A+ A A-

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus grands exportateurs ?

prix du petrole LondresLondres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays producteurs a bouleversé l'équilibre du monde du pétrole depuis 18 mois.
Depuis que l'industrie américaine du pétrole de schiste s'est envolée, les États-Unis (14,90 millions de barils par jour, mbj, en mai selon l'Agence internationale de l'Energie) ont dépassé la Russie (11,35 mbj en mai) et l'Arabie saoudite (10,02 mbj en mai).

Les données varient nettement entre l'AIE, l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et l'EIA (Agence américaine d'information sur l'Energie), mais tous s'accordent à dire que seuls ces trois pays sont en mesure de dépasser les 10 millions de barils produits par jour.

Suivent ensuite, toujours selon l'AIE, le Canada (4,76 millions de barils) l'Irak (4,47 mbj), et la Chine (3,83 mbj) au coude à coude avec l'Iran (3,82 mbj).

C'est pour éviter de perdre leur influence devant la part grandissante de l'Amérique du Nord sur le marché que les 14 pays de l'OPEP se sont associés à dix autres producteurs, faisant passer sa part de marché d'environ 40% à plus de 50%.

Chutes vénézuéliennes et iraniennes


Comme l'industrie pétrolière nécessite un investissement constant pour trouver de nouveaux champs pétroliers à exploiter, les niveaux de production nationaux évoluent rapidement.

Le Venezuela a ainsi vu sa production chuter à 1,36 mbj, soit une chute de plus d'un mbj en l'espace de deux ans.

L'Iran, pour sa part, pourrait avoir du mal à financer l'exploitation de nouveaux champs de pétrole en raison des sanctions américaines contre le pays.

Les Saoudiens champions de l'export


Au niveau des exportations, l'écart est bien moins serré. Selon le rapport annuel de perspectives du marché du pétrole de l'OPEP, l'Arabie saoudite a exporté en moyenne 6,99 mbj en 2017.

Le Royaume est suivi de la Russie (5,06 mbj), de l'Irak (3,80 mbj), du Canada (2,91 mbj), des Emirats arabes unis (2,34 mbj) et de l'Iran (2,13 mbj).

Les États-Unis exportent relativement peu de pétrole par rapport à une production importante (1,12 mbj), puisqu'ils bénéficient d'une demande interne très élevée.

Ils restent au contraire le numéro deux mondial des importations (7,91 mbj), derrière la Chine (8,43 mbj) et loin devant le numéro 3, l'Inde (4,34 mbj).


(c) AFP


Commenter Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus grands exportateurs ?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 novembre 2019 à 21:50

    Le pétrole monte nettement après des stocks américains moins…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en nette hausse mercredi, reprenant du terrain après un début de semaine difficile...

    mercredi 20 novembre 2019 à 17:38

    Le pétrole reprend son souffle après un début de semaine dan…

    Londres: Les prix du pétrole reprenaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, après deux séances consécutives de baisse, portés notamment par...

    mercredi 20 novembre 2019 à 17:18

    USA: les stocks de brut augmentent pour la 4e semaine conséc…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont légèrement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, gonflés notamment par la vente d'une partie...

    mercredi 20 novembre 2019 à 16:22

    L'IPO d'Aramco attirera des investissements, créera des empl…

    Ryad: L'entrée en Bourse (IPO) prochaine du géant pétrolier saoudien Aramco va "créer des milliers d'emplois" et "attirer les investissements", a déclaré...

    mercredi 20 novembre 2019 à 12:10

    Le pétrole stable après un début de semaine dans le rouge

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de leur niveau de clôture de la veille mercredi en cours d'échanges européens, après deux...

    mercredi 20 novembre 2019 à 06:31

    Charbon, gaz, pétrole: production en trop en 2030 pour tenir…

    Paris: Les prévisions de production d'énergies fossiles en 2030 sont incompatibles avec les objectifs de l'accord de Paris sur le climat: 50%...

    mardi 19 novembre 2019 à 21:30

    Le pétrole plombé par la guerre commerciale et l'abondance d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, entre la guerre commerciale sino-américaine qui semblait s'éloigner d'une...

    mardi 19 novembre 2019 à 17:48

    Le pétrole accentue ses pertes, plombé par la guerre commerc…

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi en cours d'échanges européens, dans le sillage de la veille, lestés par un...

    mardi 19 novembre 2019 à 11:57

    Le pétrole en baisse, attentif à la guerre commerciale et au…

    Londres:  Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse mardi en cours d'échanges européens, dans le sillage de la veille, les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 20 novembre 2019 Depuis le début de la semaine, le Brent et le WTI ont perdu respectivement 3,57% et 4,21%.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite