Menu
RSS
A+ A A-

La FNSEA va bloquer 13 raffineries et dépôts de carburants à partir du 10 juin

prix du petrole ParisParis: La FNSEA a annoncé le blocage à partir du 10 juin de 13 sites à travers la France, raffineries et dépôts de carburants, pour dénoncer les "contradictions" d'un gouvernement qui exige de ses agriculteurs des normes qu'il n'impose pas aux importations de matières premières.
A partir du 10 juin au soir et jusqu'au 13, treize raffineries et dépôts de carburant seront bloqués à travers toute la France "pour dénoncer les contradictions du gouvernement sur les accords internationaux et les négociations bilatérales qui autorisent des contingents d'importation complémentaires qui viennent déstabiliser l'ensemble des filières", a indiqué à l'AFP Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA.

Des sites seront bloqués à Donges (Loire-Atlantique), Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), Dunkerque (Nord), Coignières (Yvelines), Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Grandpuits (Seine-et-Marne), Vatry (Marne), Strasbourg, Cournon (Puy-de-Dôme), Lyon et Feyzin (Rhône), La Mède (Bouches-du-Rhône) et Toulouse.

"L'huile de palme est ce qui a fait déborder le vase, alors que la filière oléoprotéagineuse française a la capacité de répondre aux besoins des groupes pétroliers", a expliqué M. Despey.

"Non content d'en avoir dans le Nutella, maintenant ce sont 400.000 tonnes d'huile de palme qui vont venir dans les raffineries, donc dans nos voitures", avait déclaré la semaine passée la présidente du syndicat Christiane Lambert.

Le groupe pétrolier français Total a été récemment autorisé par l'Etat à exploiter une bio-raffinerie à La Mède, fonctionnant à l'huile de palme, à la place de sa raffinerie et de sauver ainsi 450 emplois.

Mais l'huile de palme n'est pas seule en cause et M. Despey liste les "165.000 tonnes de viande bovine, 95.000 tonnes de viande porcine, 100.000 tonnes de volaille, ou encore 600.000 tonnes d'éthanol introduites dans le marché commun avec des distorsions sanitaires et environnementales".

"Ce que nous demandons au gouvernement, c'est qu'avant l'application de toute nouvelle norme, le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture) puisse faire une expertise économique et sociale", a indiqué M. Despey qui demande également que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée la semaine prochaine par le Sénat, l'amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

lundi 18 juin 2018 à 07:34

Le pétrole continue de plonger en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de plonger en Asie lundi, les marchés s'attendant à une hausse des quotas de production lors...

vendredi 15 juin 2018 à 21:32

Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions comme…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé vendredi, après une nouvelle brusque escalade des tensions commerciales entre Washington et...

vendredi 15 juin 2018 à 16:12

Le pétrole recule, l'Opep se divise

Londres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes sur la semaine vendredi en cours d'échanges européens alors que les désaccords entre membres...

vendredi 15 juin 2018 à 12:31

Le pétrole recule à une semaine de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens à une semaine de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs...

vendredi 15 juin 2018 à 05:43

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des directions opposées vendredi en Asie, des combats autour de deux sites pétroliers libyens le...

jeudi 14 juin 2018 à 21:31

Le pétrole recule à Londres, une hausse de la production de …

NYC/Cours de clôture: Les pétrole coté à Londres a reculé jeudi alors que la Russie a affirmé qu'une hausse marquée de la...

jeudi 14 juin 2018 à 20:19

Nouveaux combats autour de sites pétroliers en Libye

Benghazi: Des combats ont éclaté jeudi entre forces rivales autour de deux importants sites pétroliers dans l'est de la Libye, perturbant de...

jeudi 14 juin 2018 à 17:57

Le pétrole recule, la Russie réclame une hausse de productio…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la Russie a affirmé qu'une hausse de production marquée...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite