Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché anticipant une offre plus abondante

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau reculé lundi dans un marché s'interrogeant sur l'avenir de l'accord engageant l'Arabie saoudite et la Russie notamment à limiter leur production.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 75,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,50 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juillet a cédé 1,06 dollar à 64,75 dollars.

"Alors que les producteurs américains semblent se préparer à maintenir, voire à augmenter leur activité aux niveaux actuels de prix, la principale question qui se pose pour les investisseurs est de savoir ce que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) va décider lors de sa réunion à la fin du mois", a souligné Robbie Fraser de Schneider Electric.

L'OPEP, dont le chef de file est l'Arabie saoudite, et dix partenaires, dont la Russie, ont collectivement décidé fin 2016 de restreindre leur production afin de faire remonter les prix de l'or noir. Leur accord court normalement jusqu'à la fin de l'année.

Mais les cours du brut ont beaucoup augmenté ces derniers mois et "le marché a vraiment l'impression que l'accord pourrait à tout moment chanceler", a relevé Robert Yawger de Mizuho.

Des représentants de l'OPEP et de certains de leurs partenaires se sont réunis samedi pour une dernière réunion technique de suivi de l'accord.

Alors que le cartel et ses partenaires se réuniront officiellement le 22 juin à Vienne, les deux piliers de l'accord, Ryad et Moscou, évoquent d'ores et déjà une hausse de la production au second semestre.

"Le marché est en train d'anticiper cet afflux d'offre", a constaté M. Yawger.

"Nous estimons que la hausse de la production se fera de façon progressive", a estimé de son côté Benjamin Liu, analyste chez Phillip Futures.

Selon lui, l'Arabie saoudite n'a en effet pas intérêt à trop augmenter sa production car "son but principal est de s'assurer de prix du pétrole élevés pour introduire en Bourse le bijou national qu'est Saudi Aramco", le géant pétrolier dont l'introduction en Bourse est prévue pour 2019.

La Russie comme l'Arabie saoudite veulent cependant s'assurer que le marché ne sera pas trop déstabilisé par les baisses non volontaires de certains grands producteurs.

Si la production du Venezuela et de l'Angola reculent déjà, les marchés craignent également de perdre la production iranienne avec le rétablissement des sanctions américaines.

"L'effet des sanctions sur les marchés ne se fera pas sentir avant novembre et la fin d'une période de transition", a toutefois noté Tamas Varga, analyste chez PVM, qui souligne que le pays exporte pour l'instant à des niveaux élevés.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

lundi 18 juin 2018 à 07:34

Le pétrole continue de plonger en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de plonger en Asie lundi, les marchés s'attendant à une hausse des quotas de production lors...

vendredi 15 juin 2018 à 21:32

Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions comme…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé vendredi, après une nouvelle brusque escalade des tensions commerciales entre Washington et...

vendredi 15 juin 2018 à 16:12

Le pétrole recule, l'Opep se divise

Londres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes sur la semaine vendredi en cours d'échanges européens alors que les désaccords entre membres...

vendredi 15 juin 2018 à 12:31

Le pétrole recule à une semaine de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens à une semaine de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs...

vendredi 15 juin 2018 à 05:43

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des directions opposées vendredi en Asie, des combats autour de deux sites pétroliers libyens le...

jeudi 14 juin 2018 à 21:31

Le pétrole recule à Londres, une hausse de la production de …

NYC/Cours de clôture: Les pétrole coté à Londres a reculé jeudi alors que la Russie a affirmé qu'une hausse marquée de la...

jeudi 14 juin 2018 à 20:19

Nouveaux combats autour de sites pétroliers en Libye

Benghazi: Des combats ont éclaté jeudi entre forces rivales autour de deux importants sites pétroliers dans l'est de la Libye, perturbant de...

jeudi 14 juin 2018 à 17:57

Le pétrole recule, la Russie réclame une hausse de productio…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la Russie a affirmé qu'une hausse de production marquée...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite