Logo

Petrobras: le président brésilien favorable à Monteiro comme nouveau PDG

prix du petrole brasiliaBrasilia: Le président brésilien Michel Temer s'est dit favorable à ce que le directeur financier et président intérimaire de Petrobras, Ivan Monteiro, prenne la tête du groupe pétrolier après la démission de Pedro Parente, fragilisé par des grèves des transporteurs routier et du secteur pétrolier.
"Ivan Monteiro est la garantie que le cap (de l'entreprise) sera maintenu", a déclaré vendredi soir le chef de l'Etat devant la presse avant de rencontrer le responsable, réaffirmant que l'Etat n'interviendra pas dans la politique des prix de l'entreprise.

Ivan Monteiro a été nommé vendredi soir président intérimaire de PetroBras, le conseil d'administration devant encore entériner sa nomination.

Le groupe public basé à Rio de Janeiro a annoncé vendredi la démission de Pedro Parente, capitaine d'industrie et ex-ministre de 65 ans, après des grèves des transporteurs routiers et du secteur pétrolier contre la hausse des prix du carburant.

Cette annonce a fait chuter les actions de PetroBras de près de 15% en cloture à la Bourse de Sao Paulo.

Le groupe a déjà vu sa capitalisation boursière fondre d'environ 40% ces deux dernières semaines en raison d'une grève des camionneurs qui ont paralysé le Brésil durant neuf jours avec des barrages routiers, pour obtenir une baisse des prix du gazole.

Déjà très décrédibilisé, le gouvernement de centre droit du président Michel Temer a fini par céder aux revendications des grévistes, leur garantissant des prix plus bas pour une période de 60 jours et portant ainsi un rude coup à l'autonomie accordée à PetroBras fin 2016 en matière de politique tarifaire.

Jusqu'à présent, le groupe s'alignait ainsi sur les fluctuations des prix du marché international, mais la récente forte pression haussière a entraîné des augmentations des prix des carburants, provocant le mécontentement des Brésiliens.

"Il n'y aura pas d'interférence dans la politique des prix de l'entrerprise", a réaffirmé M. Temer.

"Nous continuerons la politique économique qui a sorti l'entreprise du marasme ces dernières années et lui a conféré un rôle très respecté au Brésil et à l'étranger", a-t-il ajouté.

M. Parente avait été nommé par Brasila en mai 2016 pour permettre au groupe de se relever du plus grand scandale de l'Histoire du Brésil: un gigantesque réseau de corruption impliquant des pots-de-vin contre l'octroi de marchés publics et qui a coûté plus de deux milliards de dollars à PetroBras.


(c) AFP

Commenter Petrobras: le président brésilien favorable à Monteiro comme nouveau PDG

graphcomment>