Menu
A+ A A-

Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant

prix du petrole rabatRabat: Le gouvernement marocain a promis jeudi de prendre des mesures concernant les prix des carburants, après la publication d'un rapport parlementaire mettant en lumière les effets de la libéralisation des prix sur le pouvoir d'achat.

"Nous sommes conscients des problèmes causés par la libéralisation des prix de carburant (depuis 2015), nous envisageons des solutions prochainement qui tiennent compte du pouvoir d'achat des citoyens", a affirmé dans un communiqué le Premier ministre Saad Eddine El Othmani, sans donner plus de détails.

Le ministre des Affaires générales Lahcen Daouden a dit à l'AFP que la solution envisagée serait un "plafonnement des prix des carburants".

Le rapport présenté mardi en commission parlementaire a suscité des salves de réactions indignées sur les marges à la pompe -entre 13 et 17 milliards de dirhams de surgain depuis 2015 selon les estimations (environ 1,2 et 1,5 milliard d'euros).

"Des bénéfices immoraux", titrait jeudi la Une du quotidien Akhbar Al-Yaoum. "Scandale... une société de carburants a multiplié ses bénéfices par 1.000 après la libéralisation" des prix, fustigeait le journal Al Massae.

Pour l'hebdomadaire TelQuel, le montant "payé en trop par les Marocains donne le vertige", et "appelle, surtout, à ce que des responsabilités politiques soient déterminées".

Particulièrement visée, la société Afriquia n'a pas réagi, tandis que son patron, le milliardaire et homme politique Aziz Akhannouch, par ailleurs ministre de l'Agriculture depuis 2007, s'est fait très discret ces derniers jours.
Au-delà du débat sur le carburant, la campagne de boycott a suscité d'innombrables réactions politiques, des rumeurs de remaniement ministériel, des débats sur le faible pouvoir d'achat des Marocains, voire sur le "mélange entre affaires et politique".

Les effets du boycott sont visibles dans les cafés, les commerces et dans les stations essences désertées, mais les entreprises n'ont donné aucun chiffre.

La première réponse des autorités avait été de menacer les promoteurs du boycott de poursuites pour propagation de fausses informations, suscitant des réponses très sarcastiques sur les réseaux sociaux.

Centrale Danone, filiale du groupe français, a assuré n'avoir pas augmenté ses prix depuis cinq ans et lancé des "promotions inédites" pour le ramadan -période de forte consommation de produits laitiers- en invitant "les consommateurs à la réconciliation".

La société des Eaux minérales d'Oulmès (Sidi Ali), qui impute sa marge à des "taxes d'exploitation très importantes", organise, elle, des journées portes ouvertes sur son site de production.


(c) AFP

Commenter Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite