Menu
A+ A A-

Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant

prix du petrole rabatRabat: Le gouvernement marocain a promis jeudi de prendre des mesures concernant les prix des carburants, après la publication d'un rapport parlementaire mettant en lumière les effets de la libéralisation des prix sur le pouvoir d'achat.

"Nous sommes conscients des problèmes causés par la libéralisation des prix de carburant (depuis 2015), nous envisageons des solutions prochainement qui tiennent compte du pouvoir d'achat des citoyens", a affirmé dans un communiqué le Premier ministre Saad Eddine El Othmani, sans donner plus de détails.

Le ministre des Affaires générales Lahcen Daouden a dit à l'AFP que la solution envisagée serait un "plafonnement des prix des carburants".

Le rapport présenté mardi en commission parlementaire a suscité des salves de réactions indignées sur les marges à la pompe -entre 13 et 17 milliards de dirhams de surgain depuis 2015 selon les estimations (environ 1,2 et 1,5 milliard d'euros).

"Des bénéfices immoraux", titrait jeudi la Une du quotidien Akhbar Al-Yaoum. "Scandale... une société de carburants a multiplié ses bénéfices par 1.000 après la libéralisation" des prix, fustigeait le journal Al Massae.

Pour l'hebdomadaire TelQuel, le montant "payé en trop par les Marocains donne le vertige", et "appelle, surtout, à ce que des responsabilités politiques soient déterminées".

Particulièrement visée, la société Afriquia n'a pas réagi, tandis que son patron, le milliardaire et homme politique Aziz Akhannouch, par ailleurs ministre de l'Agriculture depuis 2007, s'est fait très discret ces derniers jours.
Au-delà du débat sur le carburant, la campagne de boycott a suscité d'innombrables réactions politiques, des rumeurs de remaniement ministériel, des débats sur le faible pouvoir d'achat des Marocains, voire sur le "mélange entre affaires et politique".

Les effets du boycott sont visibles dans les cafés, les commerces et dans les stations essences désertées, mais les entreprises n'ont donné aucun chiffre.

La première réponse des autorités avait été de menacer les promoteurs du boycott de poursuites pour propagation de fausses informations, suscitant des réponses très sarcastiques sur les réseaux sociaux.

Centrale Danone, filiale du groupe français, a assuré n'avoir pas augmenté ses prix depuis cinq ans et lancé des "promotions inédites" pour le ramadan -période de forte consommation de produits laitiers- en invitant "les consommateurs à la réconciliation".

La société des Eaux minérales d'Oulmès (Sidi Ali), qui impute sa marge à des "taxes d'exploitation très importantes", organise, elle, des journées portes ouvertes sur son site de production.


(c) AFP

Commenter Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 13 décembre 2019 à 20:59

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale...

    vendredi 13 décembre 2019 à 18:16

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient en cours de séance européenne après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale sino-américaine...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:39

    Le pétrole en hausse, optimiste sur un accord commercial sin…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient à des plus hauts depuis septembre, vendredi en cours d'échanges européens, portés par les perspectives d'un...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:27

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019 à 22:00

    Le pétrole soutenu par un possible accord commercial sino-am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, portés par des informations selon lesquelles la Chine et les...

    jeudi 12 décembre 2019 à 17:32

    Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la gu…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que...

    jeudi 12 décembre 2019 à 12:29

    Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir...

    jeudi 12 décembre 2019 à 11:57

    Aramco atteint une valorisation de 2000 milliards de dollars

    Ryad: Le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de...

    jeudi 12 décembre 2019 à 10:33

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite