Menu
A+ A A-

Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant

prix du petrole rabatRabat: Le gouvernement marocain a promis jeudi de prendre des mesures concernant les prix des carburants, après la publication d'un rapport parlementaire mettant en lumière les effets de la libéralisation des prix sur le pouvoir d'achat.

"Nous sommes conscients des problèmes causés par la libéralisation des prix de carburant (depuis 2015), nous envisageons des solutions prochainement qui tiennent compte du pouvoir d'achat des citoyens", a affirmé dans un communiqué le Premier ministre Saad Eddine El Othmani, sans donner plus de détails.

Le ministre des Affaires générales Lahcen Daouden a dit à l'AFP que la solution envisagée serait un "plafonnement des prix des carburants".

Le rapport présenté mardi en commission parlementaire a suscité des salves de réactions indignées sur les marges à la pompe -entre 13 et 17 milliards de dirhams de surgain depuis 2015 selon les estimations (environ 1,2 et 1,5 milliard d'euros).

"Des bénéfices immoraux", titrait jeudi la Une du quotidien Akhbar Al-Yaoum. "Scandale... une société de carburants a multiplié ses bénéfices par 1.000 après la libéralisation" des prix, fustigeait le journal Al Massae.

Pour l'hebdomadaire TelQuel, le montant "payé en trop par les Marocains donne le vertige", et "appelle, surtout, à ce que des responsabilités politiques soient déterminées".

Particulièrement visée, la société Afriquia n'a pas réagi, tandis que son patron, le milliardaire et homme politique Aziz Akhannouch, par ailleurs ministre de l'Agriculture depuis 2007, s'est fait très discret ces derniers jours.
Au-delà du débat sur le carburant, la campagne de boycott a suscité d'innombrables réactions politiques, des rumeurs de remaniement ministériel, des débats sur le faible pouvoir d'achat des Marocains, voire sur le "mélange entre affaires et politique".

Les effets du boycott sont visibles dans les cafés, les commerces et dans les stations essences désertées, mais les entreprises n'ont donné aucun chiffre.

La première réponse des autorités avait été de menacer les promoteurs du boycott de poursuites pour propagation de fausses informations, suscitant des réponses très sarcastiques sur les réseaux sociaux.

Centrale Danone, filiale du groupe français, a assuré n'avoir pas augmenté ses prix depuis cinq ans et lancé des "promotions inédites" pour le ramadan -période de forte consommation de produits laitiers- en invitant "les consommateurs à la réconciliation".

La société des Eaux minérales d'Oulmès (Sidi Ali), qui impute sa marge à des "taxes d'exploitation très importantes", organise, elle, des journées portes ouvertes sur son site de production.


(c) AFP

Commenter Maroc: le gouvernement promet des mesures sur le prix du carburant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2019 à 06:06

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, dopés par des informations faisant état d'une baisse du...

    jeudi 18 avril 2019 à 22:21

    Les prix du pétrole montent avant un week-end prolongé

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé jeudi et affiché une nouvelle semaine de hausse à la veille...

    jeudi 18 avril 2019 à 16:32

    Les prix du pétrole divergent dans un marché indécis

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, à la veille du long week-end pascal vendredi et lundi.

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite