Menu
A+ A A-

Pétrole: prévision de la demande 2018 légèrement revue en baisse

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement abaissé mercredi sa prévision de croissance de la demande de pétrole en 2018, envisageant désormais un ralentissement au deuxième semestre, notamment en raison de la hausse des prix.
L'organisme s'attend à ce que la demande mondiale de pétrole progresse de 1,4 million de barils par jour (mbj) en 2018, contre 1,5 mbj annoncés le mois dernier.

Sur l'année, la demande devrait s'établir à 99,2 millions de barils par jour, selon l'AIE.

Si la demande au premier semestre a été soutenue par "un solide contexte économique" et par "une météo froide" en Europe et aux États-Unis, elle devrait ralentir au deuxième semestre notamment à cause "d'un récent bond des prix du pétrole".

En avril, la production de pétrole est restée stable, autour de 98 millions de barils par jour.

La question de la production iranienne, troisième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), reste incertaine avec le rétablissement des sanctions économiques par les États-Unis, décidé par le président Donald Trump plus tôt ce mois-ci.

"Il y a une incertitude compréhensible sur l'impact potentiel sur les exportations iraniennes qui représentent aujourd'hui 2,4 millions de barils par jour", note l'AIE.

"Les exportations iraniennes de brut avaient baissé de 1 million de barils par jour lorsque les sanctions internationales étaient appliquées entre 2012 et 2015, mais seul le temps dira quelle sera l'ampleur du dérèglement cette fois", ajoute l'agence.

L'organisme relève aussi "l'accélération du déclin de la production" au Venezuela en raison de la crise politique.

Cette double incertitude en Iran et au Venezuela "pourrait constituer un défi majeur" pour les producteurs, en terme de nombre de barils mais aussi de "qualité du pétrole", selon l'AIE.

Les cours du pétrole avaient chuté à la mi-2014 mais sont depuis remontés, s'établissant fermement au-dessus des 60 dollars le baril dernièrement.

Ils ont été soutenus par la décision fin 2016 des pays producteurs de l'OPEP, associés à d'autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, de limiter leur production.


(c) AFP

Commenter Pétrole: prévision de la demande 2018 légèrement revue en baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 04 décembre 2020 à 12:54

    Le pétrole au plus haut depuis début mars après l'accord Ope…

    Londres: Les cours du pétrole abordaient la fin de semaine en hausse, retrouvant des prix plus vu depuis près de neuf mois...

    jeudi 03 décembre 2020 à 23:00

    L'Opep+ choisit d'augmenter prudemment sa production d'or no…

    Londres: Les membres de l'Opep+ se sont mis d'accord jeudi pour "restituer progressivement" sur le marché les quelque 2 millions de barils...

    jeudi 03 décembre 2020 à 22:51

    Le pétrole se redresse après une révision par l'Opep+ de ses…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont nettement redressés jeudi en deuxième partie de séance américaine après un accord trouvé...

    jeudi 03 décembre 2020 à 20:52

    L'Opep+ augmentera sa production de pétrole en janvier mais …

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés de l'Opep+ se sont mis d'accord jeudi sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 18:12

    Le pétrole se reprend, espoirs autour d'un accord de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient jeudi après le début de la réunion des pays de l'OPEP+ qui pourrait déboucher sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 15:13

    L'Opep+ se rapproche d'un compromis sur sa production pétrol…

    Londres: Les discussions entre l'Opep et la Russie, qui s'étaient interrompues lundi sur un constat d'échec, se sont rapprochées d'un compromis sur...

    jeudi 03 décembre 2020 à 12:10

    Le pétrole en petite baisse au début d'une journée décisive …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi en première partie de séance européenne, le marché ayant les yeux rivés...

    mercredi 02 décembre 2020 à 22:03

    Le pétrole se redresse, espoirs sur une entente Opep+

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repris mercredi, après deux séances de baisse, les investisseurs interprétant positivement les signaux...

    mercredi 02 décembre 2020 à 17:27

    USA: petite baisse des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales américaines de pétrole brut ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 3 décembre 2020 Le prix du panier de référence de l’Opep (ORB), composé à partir des cours de référence de 13 pétroles bruts, s'établissait à 46.67 dollars le baril mercredi, contre 46.72 dollars la veille.

    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite