Menu
A+ A A-

Le pétrole recule en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, en raison d'une hausse des puits en activité aux Etats-Unis, mais le repli était limité du fait des tensions géopolitiques liées au nucléaire iranien.
Vers 04H30 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en juin, baissait de 29 cents à 70,41 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet, cédait 47 cents, à 76,65 dollars.

La société Baker Hughes a encore signalé vendredi dans son rapport hebdomadaire une hausse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, qui a augmenté de 10 unités à 844 lors de la semaine achevée le 11 mai.

Ce chiffre, qui est un indicateur très suivi du niveau futur de la production américaine, est à son plus haut depuis trois ans.

Les cours ont ces dernières semaines atteint des niveaux qu'ils n'avaient plus connus depuis trois ans et demi en raison du retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, et des menaces en ce sens que le président américain Donald Trump avait auparavant proférées.

"Les marchés pétroliers ont fait une pause après une semaine au cours de laquelle le Brent a pris près de 3%", a déclaré Oriano Lizza, experte chez CMC Markets Singapore.

"Environ un million de barils de pétrole par jour disparaîtront des marchés pétroliers mondiaux en cas de sanctions américaines contre l'Iran", a observé Greg McKenna, analyste à AxiTrader.

"Mais on n'est pas encore sûr qu'elles auront l'effet escompté. Les Chinois sont prêts à combler le vide créé par l'interdiction faite par les États-Unis à leurs alliés de commercer avec l'Iran."

En annonçant mardi sa décision de retirer les États-Unis de l'accord nucléaire, M. Trump a fait savoir que Washington avait réintroduit une série de sanctions visant des entreprises aussi bien américaines qu'étrangères commerçant avec l'Iran.

Pour les experts des questions pétrolières, les prix demeurent soutenus par ces tensions géopolitiques et notamment par l'escalade entre l'Iran et Israël.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule en Asie


    Le pétrole en Asie

    mercredi 06 avril 2022

    Les raffineurs d'État chinois évitent les nouveaux échanges …

    Pékin: Les raffineurs d'État chinois honorent les contrats pétroliers russes existants mais évitent d'en conclure de nouveaux malgré des remises importantes, répondant...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

    lundi 14 mars 2022

    Tokyo démarre en fort rebond, le pétrole en net repli

    Tokyo: La Bourse de Tokyo partait lundi en nette hausse, reprenant quelques couleurs après de nouvelles lourdes pertes la semaine passée, soulagée...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    lundi 23 mai 2022 à 21:53

    Le pétrole en très modeste hausse avec les premiers assoupli…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en très modeste hausse lundi, légèrement soutenu par des adoucissements de restrictions sanitaires...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite