Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, au gré des rebondissements sur l'accord iranien

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille alors que les affirmations du Premier ministre israélien sur le nucléaire iranien n'ont pas déstabilisé les partisans de l'accord sur le sujet.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 73,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,24 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juin cédait 1,02 dollar à 67,55 dollars une heure après son ouverture.

Lundi, les cours ont grimpé quand le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a affirmé devant les télévisions israéliennes qu'Israël disposait de "preuves concluantes" sur l'existence d'un plan "secret" que l'Iran pourrait activer à tout moment pour se doter de la bombe atomique.

Des informations que le nouveau chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, qui dirigeait la CIA jusqu'à la semaine dernière, a jugé "authentiques" et souvent inédites, après sa rencontre dimanche avec M. Netanyahu.

Mais les prix ont rapidement effacé leurs gains mardi.

"La présentation (de M. Netanyahu) manquait de substance, elle a tout juste prouvé que l'Iran avait bien un programme nucléaire dans le passé", a commenté Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Paris et Londres ont ainsi affirmé mardi que la pertinence de l'accord était renforcée par la présentation.

"Si l'Union européenne et la Chine continuent de soutenir l'accord, les Etats-Unis risquent de ne pas trouver la même volonté" de s'unir pour punir l'Iran qu'en 2012, ont commenté les analystes de BNP Paribas.

D'autres perturbations de l'offre mondiale expliquaient cependant le niveau élevé des prix.

"Nous estimons que la chute impressionnante de la production au Venezuela représente déjà la perte de l'offre crainte par les marchés en Iran", ont estimé les analystes de Goldman Sachs.

Les marchés prendront par ailleurs connaissance mercredi des données gouvernementales de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les stocks de pétrole des Etats-Unis.

Pour la semaine achevée le 27 avril, les analystes tablent sur une hausse des réserves de brut de un million de barils, sur une baisse de celles d'essence de 500.000 barils, et sur une baisse de celles d'autres produits distillés (diesel et fioul de chauffage) de 1,5 million de barils, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, au gré des rebondissements sur l'accord iranien


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 01 juin 2020 à 21:29

    Le pétrole hésite, entre tensions sino-américaines et possib…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, hésitant entre la montée des tensions entre les deux...

    lundi 01 juin 2020 à 18:11

    Les cours du pétrole fléchissent légèrement

    Londres: Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain lundi en fin de séance européenne, les tensions entre les deux grandes...

    lundi 01 juin 2020 à 16:10

    L'Opep et la Russie discutent d'une prolongation de la réduc…

    Vienne: L'Opep et la Russie se rapprochent d'un compromis pour prolonger les réductions de la production de pétrole sur une période d'un...

    lundi 01 juin 2020 à 12:15

    Les cours du pétrole stables en début de semaine

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre en cours de séance européenne lundi, après des chiffres encourageants en Chine et...

    vendredi 29 mai 2020 à 21:43

    Le pétrole se redresse alors que la production américaine se…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après la parution d'un rapport montrant une nouvelle baisse des...

    vendredi 29 mai 2020 à 16:40

    La production de pétrole de l'Opep à un plus bas de 20 ans e…

    Vienne: La production de pétrole de l'Opep a touché en mai un creux de vingt ans à la faveur d'une réduction des...

    vendredi 29 mai 2020 à 13:36

    Total: rejet d'une résolution climatique portée par des inve…

    Paris: Une résolution portée par onze investisseurs pour contraindre Total à des objectifs climatiques plus ambitieux, mais combattue par la direction, a...

    vendredi 29 mai 2020 à 13:33

    Total prévoit un manque à gagner de 12 milliards de dollars …

    Paris: Total estime qu'il devra compenser globalement avec son plan d'actions un manque à gagner d'au moins 12 milliards de dollars (10,8...

    vendredi 29 mai 2020 à 12:13

    Le pétrole baisse tandis que les tensions avec la Chine s'ac…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement vendredi au lendemain de l'annonce d'un bond des stocks américains de brut et tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 26 mai 2020 Le marché du pétrole est orienté à la hausse, vers 07H00 GMT: le prix du baril de brut américain WTI prenait 3,61% à 34,45 dollars et celui du baril de Brent londonien gagnait 1,91% à 36,21 dollars.

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite

    Six semaines de descente aux enfers des cours du pétrole

    Le lundi 20 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Analyse: Les cours du baril de pétrole américain, le WTI, sont tombés en territoire négatif lundi, du jamais vu, entre des réserves mondiales qui arrivent à saturation et une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

    Lire la suite

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite