Menu
A+ A A-

Niger: travaux d'un oléoduc pétrolier vers le Tchad en fin 2018

prix du petrole niameyNiamey: Le Niger va lancer "à la fin" 2018 les travaux de construction d'un oléoduc pour acheminer son pétrole brut destiné à l'exportation via le Tchad puis le Cameroun, a-t-on appris lundi auprès du ministère nigérien du Pétrole.
"Nous pensons que ces activités vont démarrer au plus tard à la fin de cette année" 2018, a indiqué à la télévision Foumakoye Gado, le ministre nigérien du Pétrole.

L'oléoduc, initialement prévu en 2013, et long de plusieurs centaines de kilomètres, permettra d'évacuer le brut nigérien au Tchad voisin, puis acheminé - via l'oléoduc Tchad-Cameroun- jusqu'au port camerounais de Kribi.

Pour augmenter sa production "d'or noir", qui est actuellement de seulement 20.000 barils/jour, le Niger a signé la semaine passée, un Accord d'exploitation d'un second puits pétrolier à la China national Petroleum corporation (CNPC), dans l'Agadem (sud-est nigérien), où cette société extrait le pétrole depuis 2011, selon le ministère nigérien du pétrole.

L'exploitation du nouveau puits démarrera également "au plus tard à la fin" 2018" et permettra au Niger de produire 90.000 barils supplémentaires par jour, donc d'atteindre une production "globale de 110.000 barils par jour", a expliqué le ministre.

Quelque "2,5 milliards de dollars" seront investis dans les nouvelles infrastructures de surface et "1 à 2 milliards de dollars" dans l'oléoduc, a-t-il chiffré.

Le Niger, qui est l'un des pays les plus pauvres du monde mais riche en uranium et en or, est devenu en 2011 un petit producteur de pétrole avec 20.000 barils par jour.

L'or noir est jusqu'ici acheminé par des pipe-lines jusqu'à Zinder (centre-sud nigérien), où il est raffiné.

En octobre le Conseil d'Administration de l'ITIE a "suspendu" le Niger "pour progrès insuffisants" notamment en matière de "divulgation des contrats" et de non-respect de "publication des données" sur les versements de dividendes au profit des zones minières.Niamey qui a "trouvé que cette décision injuste" s'est retiré de l'ITIE.

La zone pétrolière située dans la région de Diffa (sud-est) est victime depuis 2015 d'incursions très meurtrières des jihadistes de Boko Haram basés au Nigeria voisin.

Dans les années 90, elle avait déjà été le théâtre d'une rébellion toubou (une ethnie minoritaire) qui réclamait le développement de cette région déshéritée.


(c) AFP

Commenter Niger: travaux d'un oléoduc pétrolier vers le Tchad en fin 2018


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 août 2019 à 21:39

    Le pétrole en légère hausse, mais le marché inquiet d'une fa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement progressé vendredi mais les investisseurs restaient prudents, dans un marché toujours préoccupé par...

    vendredi 16 août 2019 à 16:11

    Le pétrole efface une partie de ses gains après le rapport m…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, mais effaçaient une partie de leurs gains après la publication par...

    vendredi 16 août 2019 à 14:51

    Norvège: la production de pétrole rebondit en juillet par ra…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a nettement augmenté (+37%) en juillet par rapport à...

    vendredi 16 août 2019 à 14:08

    Nouvelle baisse de la production de pétrole en juillet (Opep…

    Paris: La production de pétrole des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a de nouveau baissé en juillet, en...

    vendredi 16 août 2019 à 11:10

    Le pétrole monte dans un climat d'incertitude

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi dans les échanges européens, alors qu'un climat d'incertitude a vu les cours faire le yo-yo...

    jeudi 15 août 2019 à 21:04

    Le pétrole baisse, toujours miné par l'inquiétude économique

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, toujours plombés par les inquiétudes sur l'économie mondiale et la hausse des...

    jeudi 15 août 2019 à 13:36

    Le pétrole baisse, toujours miné par l'inquiétude économique

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, toujours sous l'effet des craintes sur l'économie mondiale, renforcées par les...

    mercredi 14 août 2019 à 22:04

    Le pétrole dégringole, miné par les stocks américains et les…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement reculé mercredi, lestés par la hausse des stocks de brut aux États-Unis et...

    mercredi 14 août 2019 à 17:56

    Le pétrole chute, miné par les craintes économiques

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mercredi en cours d'échanges européens, après l'annonce des stocks américains et alors que les marchés mondiaux souffraient...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite