Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute, victime de tensions sur le commerce mondial

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté lundi à New York et à Londres, les courtiers s'inquiétant de la mise à exécution de sanctions chinoises contre les Etats-Unis, dans un marché aux volumes réduits par les congés de Pâques.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai a lâché 1,93 dollar à 63,01 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le premier jour de cotation comme contrat de référence, a fini à 67,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,70 dollar.

"Les risques de guerre commerciale ne sont pas une bonne nouvelle pour les perspectives de demande mondiale en énergie", a indiqué John Kilduff d'Again Capital.

Pékin a pris lundi des mesures punitives contre 128 produits américains dont les fruits et le porc, qui font suite à l'instauration début mars par les Etats-Unis de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium. Donald Trump a par la suite annoncé des taxes à venir sur quelque 60 milliards de dollars d'importations chinoises.

Washington a exempté provisoirement un certain nombre de pays de ses taxes sur l'acier et l'aluminium, dont le Canada, le Mexique ainsi que les Etats membres de l'Union européenne, mais pas la Chine.

"Le marché a d'abord été porté par une activité manufacturière chinoise en hausse pour le mois de mars mais ces menaces de guerre commerciale sont venues en annuler les effets", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.

L'activité manufacturière chinoise a avancé le mois dernier mais à sa plus faible cadence depuis quatre mois, selon l'indicateur indépendant Caixin diffusé lundi.

De l'avis de plusieurs observateurs, les mouvements du marché ont été par ailleurs exacerbés par des échanges très réduits en raison des célébrations de Pâques qui se sont poursuivies lundi dans plusieurs pays.

"De nombreux courtiers notamment en Europe sont restés sur la touche lundi", a indiqué M. Kilduff.

Les cours du pétrole ont ainsi perdu un peu du terrain gagné en fin de semaine dernière après l'annonce par la société Baker Hugues d'un recul hebdomadaire du nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis.

Ce chiffre représente un indicateur avancé de la production américaine.

"Pour que la production de pétrole de schiste se maintienne à un niveau élevé, il faut garder à l'esprit que les forages doivent se poursuivre continuellement. Une baisse hebdomadaire n'est pas révélatrice si elle ne survient qu'une seule fois. Mais si ce recul se poursuivait, ce serait un facteur nettement haussier pour les prix", a résumé M. Flynn.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

jeudi 19 avril 2018 à 22:33

Le pétrole termine en ordre dispersé, surveillant une réunio…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi partagés entre des commentaires précédant une réunion des membres...

jeudi 19 avril 2018 à 16:12

Le pétrole au plus haut avant une réunion de suivi de l'Opep…

Londres: Les cours du pétrole continuaient de grimper jeudi en cours d'échanges européens à la veille d'une réunion de représentants de l'Organisation...

jeudi 19 avril 2018 à 14:22

Libye: 750 millions USD de perte du fait de la contrebande d…

Tripoli: Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC), Moustafa Sanalla, a déploré des pertes de l'ordre de 750 millions...

jeudi 19 avril 2018 à 12:17

Le pétrole continue sur sa lancée

Londres: Les prix du pétrole continuaient de grimper jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par la baisse des stocks américains, par des...

jeudi 19 avril 2018 à 12:16

Pétrole: le PDG de Total met en garde sur "l'énorme vol…

Paris: Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a mis en garde jeudi sur la "volatilité" du marché du pétrole et sur les...

jeudi 19 avril 2018 à 11:15

Pétrole: une alliance Arabie-Russie se dessine au détriment …

Dubaï: L'Arabie saoudite cherche à amener la Russie dans un nouveau club de producteurs de pétrole afin de stabiliser le marché sur...

jeudi 19 avril 2018 à 10:32

Norvège: la production de pétrole recule en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a reculé en mars à cause de problèmes techniques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite