Menu
A+ A A-

Arabie: introduction en Bourse d'Aramco maintenue en 2018, assure son PDG

prix du petrole RyadRyad: Le patron du géant pétrolier saoudien Aramco a fait savoir que la très attendue entrée en Bourse de son groupe devrait avoir lieu en 2018, sans donner de date précise ni de lieu.
"Nous devrions être prêts à être cotés durant la seconde moitié de 2018", a déclaré lundi à Bloomberg Television le PDG d'Aramco, Amin Nasser, reconnaissant que le géant public était engagé dans "un processus complexe".

"Il y a encore beaucoup de travail", "la taille d'Aramco et ses complexités sont des éléments qui nécessitent du temps", mais "l'introduction en Bourse est en cours", a-il assuré.

Ces déclarations interviennent deux semaines après des révélations du quotidien Financial Times selon lesquelles l'Arabie saoudite allait repousser à 2019 l'entrée en Bourse d'Aramco, à hauteur de 5%, initialement prévue en 2018.

Le quotidien expliquait que cette introduction était retardée en raison de doutes sur sa valorisation.

Le géant pétrolier saoudien n'avait ni confirmé ni démenti.

Les grandes Bourses mondiales, comme New York, Londres et Hong Kong, espèrent toutes récupérer une part du gâteau.

Mais le Wall Street Journal a affirmé le 19 mars que l'introduction d'Aramco n'aurait lieu que sur la seule Bourse de Ryad et sur aucune autre grande place financière internationale.

Selon le journal américain, les autorités saoudiennes ont pris cette décision en raison des préoccupations soulevées par les exigences requises par une cotation sur une place étrangère mais aussi parce que la remontée des prix du pétrole rend moins nécessaires les ressources financières qui seraient dégagées par une telle opération.

L'introduction en Bourse d'Aramco est l'une des mesures phares du vaste plan de réformes enclenché en 2016 par le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane.

Ce plan, appelé "Vision 2030", est destiné à diversifier l'économie saoudienne, trop dépendante du pétrole. A cause de la chute des prix du brut à partir de la mi-2014, Ryad a dû fortement réduire ses dépenses publiques.


(c) AFP

Commenter Arabie: introduction en Bourse d'Aramco maintenue en 2018, assure son PDG


    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Aramco optimiste sur une reprise de la demande en dépit de la pandémie

    lundi 10 août 2020

    Ryad: Le patron de Saudi Aramco, un géant du secteur énergétique dans le monde, s'est dit lundi optimiste quant à la croissance de la demande mondiale sur le pétrole, malgré la pandémie du nouveau coronavirus.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 octobre 2020 à 21:03

    Les cours du pétrole enregistrent leur pire semaine depuis a…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini sur une fausse note vendredi, en conclusion de la pire semaine en cinq...

    vendredi 30 octobre 2020 à 13:53

    Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte

    New York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil vient de passer son troisième trimestre de suite dans le rouge à cause d'une...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:28

    Chevron, affecté par la chute du prix du baril, passe dans l…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, affectée par la chute des cours du brut et de ses marges depuis le début...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:18

    Total voit son bénéfice chuter mais se maintient dans le ver…

    Paris: Total a annoncé vendredi être parvenu à rester dans le vert au troisième trimestre malgré la chute des cours du pétrole...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:14

    Les cours du pétrole peinent à finir la semaine sur une bonn…

    Londres: Les prix du pétrole n'arrivaient pas à se maintenir à flot vendredi, en conclusion d'une terrible semaine pour les cours, préoccupés...

    jeudi 29 octobre 2020 à 20:59

    Craintes pour la demande: le pétrole chute encore de plus de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore chuté jeudi pour la deuxième séance consécutive, au plus bas depuis début juin...

    jeudi 29 octobre 2020 à 17:04

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de...

    jeudi 29 octobre 2020 à 13:29

    Le pétrole flanche de nouveau devant les inquiétudes sur la …

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient jeudi de plus de 5% pour la deuxième séance consécutive, plombés par la propagation rapide du...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:10

    Le pétrole au plus bas depuis quatre mois, peur sur la deman…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau en forte baisse jeudi, touchant un plus bas depuis le 15 juin, alors que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite