Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule après sa meilleure semaine depuis huit mois

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont baissé lundi après avoir réalisé leur meilleure performance hebdomadaire depuis huit mois la semaine dernière, alors que le marché gardait un oeil sur le lancement de contrats à terme chinois.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé à 70,12 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 33 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a également cédé 33 cents à 65,55 dollars.

En cours d'échanges asiatiques, le Brent a atteint 71,05 dollars et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 66,55 dollars, à leur plus haut depuis fin janvier, et tout proche de leur plus haut depuis la fin 2014.

"Il est assez surprenant de voir les cours baisser malgré la montée de tensions au Moyen-Orient. Mais les prises de bénéfices ont eu le dernier mot face à la montée du risque géopolitique" lundi, a indiqué Mike Lynch, de SEER.

La semaine dernière le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait bondi de 5,6% et le Brent de 6,4%, leur plus forte progression hebdomadaire depuis huit mois.

Les marchés ont peu réagi à la brutale montée de tensions au Moyen-Orient après que l'Arabie saoudite a mis l'Iran en cause lundi suite au tir de missiles balistiques par les rebelles yéménites sur le territoire saoudien, menaçant Téhéran d'une "riposte".

Les autorités saoudiennes ont dit avoir intercepté dimanche soir sept missiles, trois vers la capitale saoudienne Ryad, un vers la ville garnison de Khamis Mecheit, un vers Najrane et deux vers Jazane, dans le sud, selon les autorités saoudiennes.

Hostilité au régime iranien


"Les marchés ont été rassurés par le fait que les Saoudiens ont intercepté les missiles et que ceux-ci n'ont finalement pas fait de dégâts majeurs", a noté M. Lynch.

Bien que ces événements n'aient pas eu d'incidence notoire sur les cours lundi, "les tensions géopolitiques laissent présager de possibles perturbations de l'offre dans le futur proche, particulièrement du côté de l'Iran", ont noté les analystes de JBC Energy.

Ces tensions pourraient être aussi exacerbées du côté américain, surtout depuis la nomination par le président Donald Trump la semaine dernière de John Bolton au poste de conseiller à la sécurité nationale.

Celui-ci ne cache pas son hostilité au régime iranien.

"Il est désormais difficile d'envisager que l'accord sur le nucléaire iranien va survivre après mi-mai", quand les Etats-Unis doivent s'exprimer sur une éventuelle prolongation, a estimé Bjarne Schielddrop, analyste chez SEB.

L'Iran est le troisième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

M. Schielddrop suggère même que l'Iran pourrait se tourner vers la Chine, où de nouveaux contrats à terme ont été lancés sur le marché de Shanghai, cotés en renmibi et non en dollar, comme le Brent et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

Le lancement de ces contrats a intéressé les marchés internationaux. Selon l'agence Bloomberg, les contrats du Shanghai International Energy Exchange ont connu des volumes plus importants que le Brent ou le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. sur la séance.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 avril 2018 à 12:30

Le pétrole recule, le marché surveille la Maison Blanche

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches des sommets atteints la semaine précédente alors que...

lundi 23 avril 2018 à 07:44

Maurel et Prom: progression au 1T grâce aux cours du pétrole

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre, grâce...

lundi 23 avril 2018 à 06:24

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie sous l'effet de données sur l'augmentation de la production américaine mais la baisse...

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite