Menu
A+ A A-

Le pétrole recule après deux séances de forte progression

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York et Londres ont reculé jeudi après avoir fortement avancé lors des deux séances précédentes, alors que le marché digère les baisses hebdomadaires des stocks de brut américain.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé à 68,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 56 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a perdu 87 cents à 64,30 dollars.

Le Brent avait frôlé les 70 dollars en cours d'échanges asiatiques quand les deux références ont atteint leur plus haut niveau depuis plus d'un mois et demi à 69,86 dollars pour le Brent et à 65,55 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont pris plus de 2% lors de chacune des deux précédentes séances.

"Plus la hausse est forte plus le risque de recul est grand ensuite", ont indiqué les analystes de Commerzbank.

Hormis ce recul technique jeudi, "le marché reprend des couleurs, car la période récurrente de maintenance des raffineries touche à sa fin et la demande de brut devrait reprendre", ont noté les analystes de Morgan Stanley.

Selon un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) mercredi, les réserves commerciales de brut ont reculé de 2,6 millions de barils pour s'établir à 428,3 millions.

La production américaine a en revanche battu des records, à 10,41 millions de barils extraits par jour, au plus haut depuis que ces données sont compilées par l'EIA.

Cette hausse de la production n'a semble-t-il pas inquiété les investisseurs outre mesure, alors que le Comité de suivi de l'accord de baisse de la production de l'OPEP et de ses partenaires, le JMMC, a affirmé que le degré de respect de cet engagement dépassait à nouveau les 100%.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres producteurs, dont la Russie, se sont fixé des objectifs de limitation et de baisse de leurs extractions jusqu'à fin 2018 pour assécher les abondantes réserves mondiales.

"Vu la croissance de la demande et le fait que, selon nous, l'OPEP va dépasser son objectif de rééquilibrage du marché", les prix pourraient encore grimper, ont jugé les analystes de Goldman Sachs.

Le raisonnement ne fait cependant pas l'unanimité sur les marchés.

"La croissance de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis va plus qu'absorber la demande mondiale, et le marché sera en léger surplus en 2018", ont argué les analystes de Capital Economics.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule après deux séances de forte progression


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 décembre 2021 à 12:17

    Le pétrole remonte la pente dans un marché optimiste

    Londres: Les prix du pétrole continuaient de grimper mardi à mesure que les craintes sur la dangerosité du variant Omicron du Covid-19...

    lundi 06 décembre 2021 à 21:06

    Moins crispé par Omicron, le pétrole rebondit, aidé par les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle forte variation lundi, à la hausse cette fois, profitant d'une moindre...

    lundi 06 décembre 2021 à 12:16

    Le pétrole profite d'une augmentation des tarifs de Saudi Ar…

    Londres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en hausse lundi, soutenus par l'augmentation dimanche de ses tarifs par le géant saoudien...

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite