Logo

Le pétrole recule dans un marché hésitant

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens alors que les marchés hésitent après les gains de vendredi.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 20 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'avril cédait 25 cents à 62,09 dollars.

Les cours avaient fortement grimpé vendredi après une semaine atone, provoquant la perplexité des marchés.

"Il s'agissait d'un mouvement technique provoqué par des investisseurs financiers" qui ne se préoccupent pas des fondamentaux du marché, a estimé Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Les gains n'ont pas été atténués par les données de la société américaine Baker Hugues, qui a fait état d'une hausse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis de 4 unités à 800 puits.

"Leur nombre a bondi de 30% en un an", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Cela laisse présager d'une production américaine encore plus abondante dans les mois à venir, alors que les Etats-Unis sont désormais le deuxième producteur mondial derrière la Russie.

Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, dont le pays s'est engagé aux côtés de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à limiter sa production pour éviter un déséquilibre du marché, a tenté de rassurer les investisseurs dimanche.

Alors que l'accord de l'OPEP et de ses dix partenaires est actuellement prévu jusqu'en 2018, le ministre a affirmé dimanche que la fin de l'accord se ferait uniquement si le marché était rééquilibré.

"Dès que notre objectif sera atteint, nous commencerons à envisager une sortie progressive de l'accord", a-t-il affirmé à Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule dans un marché hésitant


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.