Menu
RSS
A+ A A-

USA: les stocks de brut grimpent, ceux d'essence chutent

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont progressé deux fois plus que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière tandis que ceux d'essence et d'autres produits distillés ont fortement reculé, selon des chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).
Lors de la semaine achevée le 9 mars, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 5 millions de barils pour s'établir à 430,9 millions, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une progression de seulement 2,5 millions de baril.

Elles s'inscrivent malgré tout en baisse de 18,4% par rapport à la même époque l'an dernier et restent dans le bas de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Egalement scrutés puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. du terminal de Cushing (Oklahoma, sud) ont progressé de 300.000 barils à 28,5 millions, repartant ainsi à la hausse après avoir diminué d'environ 20 millions de barils depuis le début de l'année.

Les réserves d'essence ont de leur côté chuté de 6,3 millions de barils, là où les analystes anticipaient un repli de seulement 1,1 million.

Elles sont en recul de 0,6% par rapport à leur niveau d'il y a un an mais se maintiennent dans la partie haute de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Les stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont également fortement régressé, de 4,4 millions de barils, alors qu'une diminution de 1,7 million de barils était prévue.

Ils sont en repli de 15,4% par rapport à leur niveau à la même époque en 2017 et descendent dans la partie basse de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Production toujours plus importante


Cette hausse des réserves de brut et cette baisse des stocks d'essence et d'autres produits distillés n'est a priori pas le fait d'un ralentissement de la cadence des raffineries, qui ont fonctionné à 90% de leurs capacités contre 88% la semaine précédente.

La production de brut, déjà à un niveau inédit, a pour sa part poursuivi sa hausse, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,38 millions de barils par jour (mbj) contre 10,37 mbj la semaine précédente.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a dans son rapport mensuel mercredi de nouveau revu à la hausse sa prévision de production de pétrole pour 2018 aux Etats-Unis, où les réserves de pétrole de schiste abondent.

Les exportations américaines se sont stabilisées, à 1,49 mbj, tandis que les importations ont reculé, à 7,6 mbj contre 8 mbj une semaine auparavant.

Les Etats-Unis ont au total consommé en moyenne 20,4 mbj de produits raffinés au cours des quatre dernières semaines, une progression de 3,2% par rapport à la même période de l'an dernier.

La demande d'essence a augmenté de 2,5% et celle des autres produits distillés, a reculé de 4,2%.

Après avoir fortement oscillé juste après la diffusion du rapport, le prix du pétrole américain s'affichait en baisse vers 15H00 GMT, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en avril perdant 11 cents à 60,60 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


(c) AFP

Les Stocks de pétrole brut

  -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

lundi 18 juin 2018 à 07:34

Le pétrole continue de plonger en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de plonger en Asie lundi, les marchés s'attendant à une hausse des quotas de production lors...

vendredi 15 juin 2018 à 21:32

Le pétrole chute, redoutant une escalade des sanctions comme…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement reculé vendredi, après une nouvelle brusque escalade des tensions commerciales entre Washington et...

vendredi 15 juin 2018 à 16:12

Le pétrole recule, l'Opep se divise

Londres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes sur la semaine vendredi en cours d'échanges européens alors que les désaccords entre membres...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite