Menu
A+ A A-

Qatar Petroleum dit avoir signé un accord avec les Emirats en dépit du boycott

prix du petrole dohaDoha: Qatar Petroleum, géant énergétique détenu par l'Etat du Qatar, a annoncé mardi avoir signé un accord impliquant Abou Dhabi pour poursuivre les opérations sur le champ pétrolier offshore d'Al-Bunduq qu'ils partagent, en dépit de la crise diplomatique entre les deux pays.
"Nous sommes ravis de signer cet accord sur la concession qui permettra la poursuite du développement et les opérations sur le champ pétrolier d'Al-Bunduq pour les nombreuses années à venir", a déclaré le président de Qatar Petroleum, Saad Sherida Al-Kaabi, dans un communiqué.

Développé et géré par un consortium japonais, le petit champ pétrolier d'Al-Bunduq est situé dans le Golfe, à la frontière maritime entre le Qatar et Abou Dhabi qui dépend des Emirats arabes unis.

Le précédent accord pour des opérations sur la concession a expiré le 8 mars.

Réagissant à cette annonce, le Supreme Petroleum Council (SPC) des Emirats arabes unis a déclaré qu'Abou Dhabi n'avait entrepris aucune négociation ou aucun contact avec le Qatar concernant ce champ pétrolier.

"Le champ pétrolier d'Al-Bunduq est partagé à parts égales entre l'émirat d'Abou Dhabi et le Qatar en raison de sa position géographique. Il a été géré par un consortium japonais ces quatre dernières décennies", a indiqué SPC dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle émiratie WAM.

"Ce qui s'est passé dernièrement, c'est que la concession a été prolongée par les gouvernements concernés via un accord technique avec la partie japonaise. Aucun contact ou aucune discussion n'a eu lieu avec la partie qatarie", a ajouté le communiqué émirati.

La signature portant sur la prolongation de l'accord est symbolique, mais elle intervient alors que le Qatar est isolé depuis neuf mois par les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte qui ont rompu leurs relations diplomatiques en accusant Doha de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran.

Le Qatar dément soutenir des formations extrémistes et affirme que le Quartet arabe cherche en fait à mettre sa politique étrangère "sous tutelle".

Outre la rupture des relations diplomatiques, les quatre adversaires de Doha ont fermé leurs liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le Qatar, ce qui a entraîné des conséquences économiques. Cependant, le Qatar continue de fournir du gaz aux Emirats. M. Al-Kaabi a déclaré dans le passé que le Qatar n'arrêterait pas ses livraisons de gaz aux Emirats.

La grande compagnie aérienne Emirates est toujours le sponsor maillot du club de football Paris Saint-Germain, détenu par le Qatar, en dépit de la crise du Golfe.


(c) AFP

Commenter Qatar Petroleum dit avoir signé un accord avec les Emirats en dépit du boycott


    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    dimanche 16 juin 2019

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    mercredi 12 juin 2019

    L'Opep proche d'étendre la réduction de la production

    Montrea: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont proches d'une reconduction des accords visant à réduire les pompages...

    lundi 11 février 2019

    Pétrole: marché à l'équilibre au 1er trimestre 2019 (Emirats…

    Dubaï: Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suheil al-Mazrouei, a dit lundi s'attendre à ce que l'offre et la demande...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 25 juin 2019 à 12:27

    Le pétrole fait du surplace avant le G20 et l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mardi sans effacer les gains de la semaine précédente dans un marché attentiste face...

    mardi 25 juin 2019 à 06:35

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en raison de prises de bénéfice après la forte hausse des derniers...

    lundi 24 juin 2019 à 21:27

    Les prix du pétrole divergent: tensions dans le Golfe, inter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, hésitant entre les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran...

    lundi 24 juin 2019 à 16:30

    Les prix du pétrole divergent, hésitations russes et tension…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens, hésitant entre la prudence du ministre russe de l'Energie sur l'avenir...

    lundi 24 juin 2019 à 12:14

    Le pétrole monte, de nouvelles sanctions américaines contre …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, continuant d'être soutenus par les tensions dans le Golfe alors...

    lundi 24 juin 2019 à 12:02

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers montent

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont grimpé la semaine dernière.

    lundi 24 juin 2019 à 05:42

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, subissant toujours les effets de l'instabilité dans le Golfe...

    samedi 22 juin 2019 à 10:14

    En Angola, grand ménage dans le pétrole pour relancer la pro…

    Luanda: La production de pétrole en Angola a chuté en 2018 à son plus bas niveau en dix ans. Mais le président...

    vendredi 21 juin 2019 à 21:41

    Le pétrole monte encore avec les fortes tensions entre Washi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi alors que le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé au...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 21 juin 2019 Les cours du pétrole montaient encore vendredi alors que le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé au dernier moment des frappes contre l'Iran. Vers 14h00 GMT le baril de Brent était en hausse de un dollar tandis que le WTI gagnait 27 cents.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite