Menu
A+ A A-

Qatar Petroleum dit avoir signé un accord avec les Emirats en dépit du boycott

prix du petrole dohaDoha: Qatar Petroleum, géant énergétique détenu par l'Etat du Qatar, a annoncé mardi avoir signé un accord impliquant Abou Dhabi pour poursuivre les opérations sur le champ pétrolier offshore d'Al-Bunduq qu'ils partagent, en dépit de la crise diplomatique entre les deux pays.
"Nous sommes ravis de signer cet accord sur la concession qui permettra la poursuite du développement et les opérations sur le champ pétrolier d'Al-Bunduq pour les nombreuses années à venir", a déclaré le président de Qatar Petroleum, Saad Sherida Al-Kaabi, dans un communiqué.

Développé et géré par un consortium japonais, le petit champ pétrolier d'Al-Bunduq est situé dans le Golfe, à la frontière maritime entre le Qatar et Abou Dhabi qui dépend des Emirats arabes unis.

Le précédent accord pour des opérations sur la concession a expiré le 8 mars.

Réagissant à cette annonce, le Supreme Petroleum Council (SPC) des Emirats arabes unis a déclaré qu'Abou Dhabi n'avait entrepris aucune négociation ou aucun contact avec le Qatar concernant ce champ pétrolier.

"Le champ pétrolier d'Al-Bunduq est partagé à parts égales entre l'émirat d'Abou Dhabi et le Qatar en raison de sa position géographique. Il a été géré par un consortium japonais ces quatre dernières décennies", a indiqué SPC dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle émiratie WAM.

"Ce qui s'est passé dernièrement, c'est que la concession a été prolongée par les gouvernements concernés via un accord technique avec la partie japonaise. Aucun contact ou aucune discussion n'a eu lieu avec la partie qatarie", a ajouté le communiqué émirati.

La signature portant sur la prolongation de l'accord est symbolique, mais elle intervient alors que le Qatar est isolé depuis neuf mois par les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte qui ont rompu leurs relations diplomatiques en accusant Doha de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran.

Le Qatar dément soutenir des formations extrémistes et affirme que le Quartet arabe cherche en fait à mettre sa politique étrangère "sous tutelle".

Outre la rupture des relations diplomatiques, les quatre adversaires de Doha ont fermé leurs liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le Qatar, ce qui a entraîné des conséquences économiques. Cependant, le Qatar continue de fournir du gaz aux Emirats. M. Al-Kaabi a déclaré dans le passé que le Qatar n'arrêterait pas ses livraisons de gaz aux Emirats.

La grande compagnie aérienne Emirates est toujours le sponsor maillot du club de football Paris Saint-Germain, détenu par le Qatar, en dépit de la crise du Golfe.


(c) AFP

Commenter Qatar Petroleum dit avoir signé un accord avec les Emirats en dépit du boycott


    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    mardi 13 novembre 2018

    Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

    Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

    lundi 12 novembre 2018

    La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

    dimanche 11 novembre 2018

    Pas encore de consensus entre producteurs pour réduire la pr…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré dimanche qu'il n'y avait "pas encore de consensus...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 janvier 2019 à 05:03

    Le pétrole recule en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, plombés par l'annonce d'un taux de croissance en Chine, la deuxième économie mondiale...

    lundi 21 janvier 2019 à 17:45

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:46

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers brut recul…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers chargés de brut ont baissé la semaine dernière, tandis...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole hésite, la croissance chinoise s'essouffle

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, le rebond enregistré depuis le début de l'année s'essoufflant avec...

    lundi 21 janvier 2019 à 04:56

    Le pétrole à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, profitant de l'embellie boursière, mais les gains demeuraient limités...

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    vendredi 18 janvier 2019 à 10:38

    Pétrole: l'équilibrage du marché risque de prendre du temps …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s'apparenter à un "marathon...

    vendredi 18 janvier 2019 à 04:25

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l'Opep et des informations sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 18 janvier 2019 AIE L'AIE table sur un cours du baril de Brent à 61 dollars en moyenne pour 2019, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite