Menu
A+ A A-

Le pétrole de nouveau lesté par l'offre abondante des Etats-Unis

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé lundi, tirés vers le bas par quelques prises de bénéfices après leur récent rebond et les craintes persistantes de voir la production américaine inonder le marché mondial.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé à 64,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 54 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'avril a perdu 68 cents à 61,36 dollars.

Le marché reste influencé par les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis "qui ont certes beaucoup baissé au cours des douze derniers mois mais commencent ces dernières semaines à remonter", a commenté Stewart Glickman de CFRA.

Ces stocks sont alimentés en grande partie par l'explosion de la production aux Etats-Unis qui a encore atteint la semaine dernière un niveau inédit.

"Les investisseurs se disent que les producteurs américains de brut vont être capables d'extraire bien plus que ne le souhaiterait l'OPEP", a relevé M. Glickman.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole, pour redresser les prix de l'or noir, a conclu un accord avec plusieurs partenaires pour limiter l'offre de brut sur le marché mondial. En vigueur depuis début 2017, il est censé durer jusqu'à la fin de l'année.

Cet accord "a jusqu'à présent été étonnamment bien respecté", a rappelé M. Glickman. "Mais il semblerait que des dissensions apparaissent vraiment entre plusieurs membres de l'OPEP, dont l'Iran et l'Arabie saoudite, sur le prix idéal du baril."

Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB, observe de son côté que les positions spéculatives à l'achat sur le pétrole sont encore très élevées ce qui laisse présager "un mouvement de vente important si les conditions du marché se détériorent".

Le rebond des cours vendredi "a été impressionnant", reconnait-il, mais ces derniers sont encore en dessous de leurs plus hauts du mois de février, signe que les prix sont freinés par les craintes d'une augmentation de la production américaine.

En fin de semaine dernière, les cours étaient repartis de l'avant dans la foulée d'un solide rapport sur l'emploi américain. Ces chiffres sont "une bonne nouvelle pour la demande de pétrole aux Etats-Unis, le plus grand consommateur au monde", rappellent les analystes chez Commerzbank.

Les cours avaient été également soutenus par l'annonce de la société Baker Hughes selon laquelle le nombre de puits de pétrole en activité aux Etats-Unis avait diminué la semaine dernière pour la première fois en sept semaines.


(c) AFP

Commenter Le pétrole de nouveau lesté par l'offre abondante des Etats-Unis


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 20 octobre 2019 à 14:54

    L'introduction en Bourse dépend des 'conditions du marché' (…

    Dubaï: L'introduction en Bourse dépendra des "conditions du marché", a affirmé dimanche le géant pétrolier saoudien après l'annonce d'un nouveau report de...

    vendredi 18 octobre 2019 à 21:52

    Le pétrole lesté par le ralentissement de la croissance chin…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, rattrapés en fin de semaine par les inquiétudes sur la...

    vendredi 18 octobre 2019 à 12:11

    Le pétrole stable dans un marché calme

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché calme au lendemain de données sur les...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:31

    Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en B…

    New York: Le géant pétrolier saoudien Aramco va repousser le lancement officiel de son entrée en Bourse, prévu le 20 octobre, a...

    jeudi 17 octobre 2019 à 22:06

    Le pétrole en hausse après un rapport contrasté sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après la publication d'un rapport contrasté sur les réserves de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:10

    ExxonMobil, accusé d'avoir minimisé le risque financier lié …

    New York: ExxonMobil a-t-il trompé les investisseurs et délibérément sous-estimé les risques financiers liés au changement climatique? Un juge new-yorkais vient de...

    jeudi 17 octobre 2019 à 18:08

    USA: le ralentissement des raffineries fait bondir les stock…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont bondi la semaine dernière aux Etats-Unis, les raffineries ayant fortement ralenti leur cadence au...

    jeudi 17 octobre 2019 à 17:30

    Le pétrole stable malgré des stocks américains plus importan…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après un bref accès de faiblesse à la publication des...

    jeudi 17 octobre 2019 à 12:06

    Le pétrole proche de l'équilibre, soutenu par l'accord sur l…

    Londres: Les prix du pétrole s'affichaient proches de leurs niveaux de la veille jeudi en cours d'échanges européens, dans l'attente des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite