Menu
A+ A A-

Le pétrole aidé par le repli du dollar

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi à la faveur de la baisse du dollar et d'un nouvel appel de l'Opep à une coopération sur le long terme avec les grands producteurs d'or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, référence américaine du brut, a gagné 74 cents pour clôturer à 61,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Il reculait en début de séance mais s'est renforcé au fur et à mesure que les indices de la Bourse de New York se raffermissaient, signal en général d'un regain d'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués comme le pétrole, et que le dollar se repliait.

"Il y a une corrélation historique entre les cours du dollar et du pétrole qui est revenu sur le devant de la scène ces deux derniers mois", a observé Kyle Cooper d'IAF Advisors.

Un billet vert affaibli rend en effet plus attractif les achats de baril vendus en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a aussi regagné de la vigueur en cours de séance et a finalement terminé en baisse de seulement 3 cents à 64,33 dollars dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les acteurs du marché ont continué jeudi à digérer un rapport contrasté de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) montrant une forte baisse des stocks de pétrole à Cushing, en Oklahoma, où sont entreposés les barils servant de référence au WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., mais aussi une hausse des réserves de brut dans le pays pour la troisième semaine de suite.

La production a dans le même temps continué sa rapide progression, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,27 millions de barils par jour.

Les données américaines sont particulièrement scrutées alors que le pays, actuellement troisième producteur mondial, pourrait devenir le premier producteur à moyen terme, selon le dernier rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Pour tenter de contrer cette envolée américaine, "les responsables de l'OPEP (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, NDLR), l'Arabie saoudite en tête, ont fermement réaffirmé cette semaine leur engagement à limiter leur production", a relevé Phil Flynn de Price Futures Group.

Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, qui assure la présidence en exercice du cartel, est allé dans le même sens jeudi en indiquant que l'OPEP cherchait à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non membres de l'organisation et qu'une charte en ce sens se préparait.

Le cartel et une dizaine d'autres pays producteurs, dont la Russie, sont en effet liés jusqu'à la fin de l'année par un accord les incitant à restreindre leurs extractions dans le but d'écluser les réserves d'or noir dans le monde et ainsi faire remonter les cours. Le prix du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. tourne désormais au-dessus des 60 dollars contre moins de 30 dollars début 2016.


(c) AFP

Commenter Le pétrole aidé par le repli du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 décembre 2021 à 21:55

    Nouveau bond du pétrole, qui se libère de l'emprise d'Omicro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré mardi une seconde séance de forte hausse qui a de nouveau installé Brent...

    mardi 07 décembre 2021 à 17:51

    Le pétrole profite d'un regain d'optimisme des marchés quant…

    New York: Les prix du pétrole continuaient de grimper mardi, le WTI s'appréciant un instant de plus de 5%, au moment où...

    mardi 07 décembre 2021 à 12:17

    Le pétrole remonte la pente dans un marché optimiste

    Londres: Les prix du pétrole continuaient de grimper mardi à mesure que les craintes sur la dangerosité du variant Omicron du Covid-19...

    lundi 06 décembre 2021 à 21:06

    Moins crispé par Omicron, le pétrole rebondit, aidé par les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle forte variation lundi, à la hausse cette fois, profitant d'une moindre...

    lundi 06 décembre 2021 à 12:16

    Le pétrole profite d'une augmentation des tarifs de Saudi Ar…

    Londres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en hausse lundi, soutenus par l'augmentation dimanche de ses tarifs par le géant saoudien...

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite