Menu
A+ A A-

Le pétrole aidé par le repli du dollar

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi à la faveur de la baisse du dollar et d'un nouvel appel de l'Opep à une coopération sur le long terme avec les grands producteurs d'or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, référence américaine du brut, a gagné 74 cents pour clôturer à 61,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Il reculait en début de séance mais s'est renforcé au fur et à mesure que les indices de la Bourse de New York se raffermissaient, signal en général d'un regain d'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués comme le pétrole, et que le dollar se repliait.

"Il y a une corrélation historique entre les cours du dollar et du pétrole qui est revenu sur le devant de la scène ces deux derniers mois", a observé Kyle Cooper d'IAF Advisors.

Un billet vert affaibli rend en effet plus attractif les achats de baril vendus en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a aussi regagné de la vigueur en cours de séance et a finalement terminé en baisse de seulement 3 cents à 64,33 dollars dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les acteurs du marché ont continué jeudi à digérer un rapport contrasté de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) montrant une forte baisse des stocks de pétrole à Cushing, en Oklahoma, où sont entreposés les barils servant de référence au WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., mais aussi une hausse des réserves de brut dans le pays pour la troisième semaine de suite.

La production a dans le même temps continué sa rapide progression, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,27 millions de barils par jour.

Les données américaines sont particulièrement scrutées alors que le pays, actuellement troisième producteur mondial, pourrait devenir le premier producteur à moyen terme, selon le dernier rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Pour tenter de contrer cette envolée américaine, "les responsables de l'OPEP (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, NDLR), l'Arabie saoudite en tête, ont fermement réaffirmé cette semaine leur engagement à limiter leur production", a relevé Phil Flynn de Price Futures Group.

Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, qui assure la présidence en exercice du cartel, est allé dans le même sens jeudi en indiquant que l'OPEP cherchait à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non membres de l'organisation et qu'une charte en ce sens se préparait.

Le cartel et une dizaine d'autres pays producteurs, dont la Russie, sont en effet liés jusqu'à la fin de l'année par un accord les incitant à restreindre leurs extractions dans le but d'écluser les réserves d'or noir dans le monde et ainsi faire remonter les cours. Le prix du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. tourne désormais au-dessus des 60 dollars contre moins de 30 dollars début 2016.


(c) AFP

Commenter Le pétrole aidé par le repli du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    vendredi 14 juin 2019 à 16:07

    Les prix du pétrole divergent, entre demande en baisse et ri…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant entre les tensions géopolitiques qui mettent l'offre...

    vendredi 14 juin 2019 à 12:13

    Le pétrole recule, l'AIE revoit sa demande à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de...

    vendredi 14 juin 2019 à 11:58

    L'AIE révise à nouveau à la baisse sa prévision de demande d…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi pour la deuxième fois consécutive sa prévision de croissance de la demande de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite