Menu
A+ A A-

Le pétrole new-yorkais recule à l'ouverture, inquiet de la production américaine

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole new-yorkais baissait jeudi à l'ouverture après quatre séances de recul de suite, plombé par une production américaine menaçant l'efficacité d'un accord visant à rééquilibrer le marché de l'or noir dans le monde.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, référence américaine du brut, perdait 8 cents et s'échangeait à 61,71 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Le pétrole revenait à ses niveaux du début d'année au lendemain d'un rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) faisant état, pour la première fois, d'une production américaine au-delà de 10 millions de barils par jour. Cette barre symbolique avait déjà été évoquée la semaine dernière dans un rapport mensuel du même ministère, selon lequel elle a été dépassé en novembre pour la première fois depuis 1970.

"Les marchés sont inquiets de la production américaine et du risque qu'elle anéantisse une partie des efforts menés depuis un an par l'OPEP et la Russie pour abaisser leur production", a commenté Gene McGillian de Tradition Energy.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires sont engagés jusqu'à la fin de l'année dans un accord qui vise à réduire leur production de brut pour faire monter les prix.

Mais la hausse des prix entraînée par cette mesure, appliquée depuis début 2017, a permis aux producteurs indépendants américains de relancer leurs coûteuses exploitations de pétrole de schiste.

"Il y a un risque réel de surproduction si l'OPEP n'accepte pas de perdre des parts de marché", ont résumé les analystes de Commerzbank.

Les marchés ont également été tirés vers le bas par une nouvelle hausse des stocks américains de brut et de produits raffinés dans le rapport hebdomadaire du DoE publié mercredi.

Les réserves américaines de brut ont augmenté de 1,9 million de barils, celles d'essence de 3,4 millions de barils, et celles des autres produits distillés de 3,9 millions de barils.


(c) AFP

Commenter Le pétrole new-yorkais recule à l'ouverture, inquiet de la production américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 octobre 2020 à 22:25

    Les cours du pétrole chutent après une hausse annoncée de la…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont piqué du nez vendredi, réagissant à la décision de la Libye d'augmenter sa production...

    vendredi 23 octobre 2020 à 12:30

    Les cours du pétrole abordent la fin de semaine à l'équilibr…

    Londres: Les cours du pétrole restaient vendredi proches de leurs niveaux de clôture de la veille, faute de nouvelles à même de...

    jeudi 22 octobre 2020 à 22:27

    Le pétrole récupère du terrain au lendemain d'une forte chut…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont remontés jeudi au lendemain d'une forte chute la veille, soutenus par l'espoir d'un plan...

    jeudi 22 octobre 2020 à 15:34

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    jeudi 22 octobre 2020 à 12:39

    Le pétrole récupère au lendemain d'une forte chute

    Londres: Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de leur clôture en forte chute de la veille, jeudi en début de séance...

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    mardi 20 octobre 2020 à 21:34

    Le pétrole monte grâce à l'optimisme sur le plan de relance …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés mardi, après trois séances dans le rouge, dans l'espoir d'avancées majeures sur un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite