Menu
RSS
A+ A A-

Algérie: protocole d'accord de "coopération" Engie-Sonatrach dans les énergies renouvelables

prix du petrole AlgerAlger: Le géant français de l'énergie Engie (ex-GDF-Suez), filiale de Suez, a signé un protocole d'accord dans le secteur des énergies renouvelables avec le groupe public pétrolier algérien Sonatrach, a constaté un journaliste de l'AFP.
"Il s'agit d'un accord de coopération et de partage des compétences dans trois domaines d'intérêt commun", a expliqué à l'AFP Bruno Bensasson, directeur Afrique d'Engie.

Ces domaines sont la "solarisation" (utilisation de l'énergie solaire) des stations de compression des gazoducs, la valorisation des gaz torchés (brûlés lors de l'extraction du pétrole et du gaz) et "l'efficacité énergétique" des processus industriels (tels que production ou liquéfaction de gaz par exemple), a-t-il précisé.

Cet accord est "un engagement de travailler ensemble", a-t-il souligné. "Il n'y a pas encore d'engagements commerciaux" à ce stade. "Il s'agit de fixer une collaboration, de préparer l'avenir (...) avant de passer à des choses de plus grande envergure".

Engie est un acteur économique important en Algérie, notamment dans l'exploration et la production de gaz naturel. Il est notamment le principal acheteur de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le pays.

Engie a conclu des contrats GNL à long terme avec Sonatrach représentant 8,5 milliards de m3 par an, selon le groupe, ainsi qu'un contrat à long terme pour de la fourniture de gaz par conduite via Medgas, représentant 1 milliard de m3 par an.

Il a également notamment signé un accord de partage de production de gaz avec Sonatrach pour la région de Touat, située dans le sud-ouest du pays, dans le Sahara algérien.

Le début de la production est attendu en 2018 pour une période de 27 ans.

Les relations entre Engie et Sonatrach s'étaient tendues ces deux dernières années.

En mai 2016, un dirigeant de Engie s'était dit favorable à une révision du système des contrats de fourniture de gaz à long terme, indexés sur les cours du pétrole, ce qu'avait fermement rejeté Alger.

En janvier 2017, un haut responsable d'une filiale d'Engie avait imputé la tension sur l'approvisionnement en gaz dans le sud-est de la France, en pleine vague de froid, à un "problème de production" en Algérie. Sonatrach avait réagi en assurant avoir respecté ses "engagements contractuels".

En avril, le Premier ministre algérien de l'époque, Abdelmalek Sellal, avait assuré que les contentieux avec Engie étaient réglés.


(c) AFP

Le pétrole en Algérie


mardi 17 avril 2018

Sonatrach et Eni accroissent leur partenariat en Algérie

Alger: Les groupes pétroliers et gaziers algérien Sonatrach et italien Eni ont signé mardi une série d'accords visant à élargir leur partenariat...

lundi 26 février 2018

Procès pour corruption en Algérie: prison requise contre un …

Milan: Des amendes de 900.000 euros ont été requises lundi à Milan contre les compagnies italiennes Eni et Saipem, et plus de...

jeudi 09 novembre 2017

Sonatrach conclut un accord avec GE pour les équipements pét…

Alger: Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé jeudi à Alger un accord d'un montant qui pourrait atteindre 200 millions de...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

Sonatrach et Eni accroissent leur partenariat en Algérie

mardi 17 avril 2018

Alger: Les groupes pétroliers et gaziers algérien Sonatrach et italien Eni ont signé mardi une série d'accords visant à élargir leur partenariat en Algérie, où le second entend accroître ses investissements.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite