Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu dans un marché prudent avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires sur les stocks américains et après trois séances de baisse marquée dans un marché renouant avec la prudence.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 66,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de mars cédait 27 cents à 63,12 dollars.

Depuis vendredi, les cours du baril sont entraînés dans le mouvement de vente qui frappe tous les actifs à risque.

"La baisse était modérée comparée au carnage qu'il y a eu à Wall Street. Cette baisse du marché action n'est pas due à une faiblesse de la croissance mondiale, donc le prix du pétrole résiste", a commenté Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Les analystes digéraient également le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les perspectives du marché.

"L'EIA prévoit une production américaine de brut de 10,6 millions de barils par jour en 2018 et de 11,2 millions de barils par jour en 2019, soit une révision à la hausse de 300.000 barils par jour par rapport aux prévisions publiées en janvier", a souligné l'Agence dans un communiqué publié mardi.

"Ces révisions prouvent que personne n'arrive à prévoir l'ampleur de la hausse de production de pétrole de schiste, et surtout pas l'OPEP", a estimé Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres producteurs, dont la Russie, se sont engagés fin 2016 à limiter leurs extractions pour permettre au marché de retrouver l'équilibre.

L'accord, qui a été renouvelé deux fois et court à présent jusqu'à fin 2018, a permis aux prix de décoller, mais les producteurs américains, qui ne sont pas engagés dans cette initiative, multiplient leur production.

Dans ce contexte, les données hebdomadaires de l'EIA sur les stocks américains et sur la production nationale donneront un indice de la production à moyen terme.

Pour la semaine achevée le 2 février, les analystes tablent sur une nouvelle hausse de 3 millions de barils des réserves de brut, d'un million de barils de celles d'essence et sur une baisse des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel) de 1,5 million de barils, selon un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Mais la fédération professionnelle de l'American Petroleum Institute (API), qui publie ses propres données à la veille de celles de l'EIA, a fait état d'une baisse inattendue des stocks de brut, selon plusieurs analystes.


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu dans un marché prudent avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 mai 2021 à 12:22

    Le pétrole plafonne après un nouveau record de contamination…

    Londres: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse jeudi au lendemain de données mitigées sur les stocks de brut aux...

    mercredi 05 mai 2021 à 21:33

    Le pétrole fait du surplace malgré la baisse des stocks amér…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont renversé leur trajectoire mercredi, perdant du terrain à la mi-séance pour terminer proches de...

    mercredi 05 mai 2021 à 17:11

    🛢️USA: les stocks de pétrole reculent de 8 millions de baril…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont décru davantage que prévu, reculant de 8 millions de barils, signe...

    mercredi 05 mai 2021 à 12:25

    Le pétrole soutenu par les vaccins, les stocks attendus en b…

    Londres: Les cours du brut avançaient mercredi vers des prix plus vus depuis mars, les investisseurs misant sur l'avancée des campagnes de...

    mardi 04 mai 2021 à 21:55

    Le pétrole en hausse grâce à la levée de restrictions en Eur…

    Cours de clôture: Les prix du brut ont fini en hausse mardi, soutenus par la perspective du redémarrage de l'activité et des...

    mardi 04 mai 2021 à 12:51

    Le pétrole en hausse grâce à la levée de restrictions en Eur…

    Londres: Les prix du brut étaient en hausse mardi, soutenus par la perspective du redémarrage de l'activité et des voyages dans certains...

    mardi 04 mai 2021 à 09:37

    Le géant pétrolier Saudi Aramco profite du rebond des cours …

    Ryad: Le géant pétrolier Saudi Aramco a profité, comme ses grands concurrents étrangers, du rebond des cours du pétrole à la faveur...

    lundi 03 mai 2021 à 21:23

    Le pétrole monte malgré les inquiétudes sur la demande indie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse lundi, l'optimisme sur la vigueur de la demande mondiale ayant pris...

    lundi 03 mai 2021 à 14:20

    ⛽️ Les prix des carburants quasi stable

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France sont restés pratiquement stables la semaine dernière, très légèrement orientés à la baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 3 mai 2021 Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont lundi est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, était stable (0,00%) à 66,76 dollars, à Londres. A New York, le baril américain de WTI pour juin prenait 0,36% à 63,81 dollars.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite