Logo

Le pétrole monte, l'Opep se tient à ses objectifs

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les analystes décortiquaient les estimations de la presse financière sur la production mensuelle de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 69,244 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de mars prenait 76 cents à 65,49 dollars.

"La forte adhérence de l'OPEP et de ses partenaires à leurs objectifs de production contre-balance la hausse de la production américaine", a résumé David Madden, analyste chez CMC Markets.

L'agence Bloomberg a ainsi publié une étude sur la production de l'OPEP en janvier, qui n'aurait augmenté que de 0,1% sur un mois à 32,4 millions de barils par jour.

Les efforts de l'OPEP et de dix autres producteurs, dont la Russie, ont permis d'écluser une partie des réserves mondiales de pétrole.

"Le marché est probablement à l'équilibre, six mois plus tôt que prévu", ont ainsi affirmé les analystes de Goldman Sachs, estimant que les efforts de l'OPEP et les problèmes de production du Venezuela avaient contre-balancé la hausse de la production américaine.

Le regain de la croissance mondiale, source d'une demande plus forte en énergie, participe aussi à la résorption des stocks de brut.

Toutefois, notent les analystes de Goldman Sachs, la hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, le fait que l'OPEP finira par reprendre ses extractions à un rythme plus soutenu, et la montée de la production dans les pays non-membres du cartel devrait à moyen terme peser de nouveau sur les prix.

Les Etats-Unis ont pour la première fois depuis 1970 dépassé en novembre le cap symbolique des 10 millions de barils de pétrole extraits chaque jour, selon l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

La production de brut a atteint en moyenne 10,038 millions de barils par jour (mbj) ce mois, 4% de plus qu'en octobre, d'après des chiffres publiés mercredi soir.


(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, l'Opep se tient à ses objectifs

graphcomment>