Menu
A+ A A-

Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bond spectaculaire de ses résultats en 2017, le bénéfice net ayant pratiquement triplé à la faveur de la remontée des cours du pétrole et du gaz.
Lors de l'année écoulée, la major anglo-néerlandaise a dégagé un bénéfice net de 13 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros), contre 4,6 milliards en 2016, selon un communiqué.

Shell a principalement profité de la reprise des cours du pétrole. Après s'être ressaisis fin 2016, les prix du barils ont continué de grimper avec les efforts de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et de ses partenaires, qui ont limité leur production pour réduire l'offre sur le marché.

Les cours de l'or noir ont fini l'année 2017 autour de 60 dollars, soit un bond de 15% sur un an.

Son bénéfice annuel ajusté, hors éléments exceptionnels et variation des stocks (CCS), un indicateur scruté par le marché, a quant à lui plus que triplé à 12,1 milliards de dollars.

Sur la même période, le chiffre d'affaires de Royal Dutch Shell a grimpé de 30,6% à 305 milliards de dollars, ce qui permet au numéro deux mondial du pétrole d'évoluer au coude-à-coude avec le numéro un, le groupe américain ExxonMobil, qui publiera ses résultats vendredi.

Dette réduite


En outre, le programme de réduction des coûts et de cessions d'actifs mené ces dernières années a permis à Shell d'améliorer sa rentabilité malgré l'effet de la réforme fiscale des Etats-Unis, qui a occasionné un effet comptable exceptionnel pour le groupe d'environ 2 milliards de dollars au quatrième trimestre.

Shell a en particulier quasiment achevé son programme de cession d'actifs de 30 milliards de dollars conduit sur trois ans depuis 2016.

"Nous avons renforcé notre structure financière, ce qui nous a permis de réduire notre dette nette de 8 milliards de dollars", a souligné le directeur général de Royal Dutch Shell, Ben van Beurden, dans un communiqué. La dette du groupe s'élevait à 74 milliards de dollars à fin 2017, pour une dette nette de 65 milliards de dollars.

Même si les bénéfices et le chiffre d'affaires de Shell ont dépassé les attentes des analystes, les résultats ont été accueillis sans entrain par les marchés.

Le titre de Shell (action "B") perdait 1,44%, à 2.460 pence à la Bourse de Londres dans un marché stable et alors que le prix du pétrole s'inscrivait en hausse vers 11H10 GMT.

La trésorerie déçoit


"Le flux de trésorerie est bon sur l'année mais il a été plus faible au quatrième trimestre", a souligné Steve Clayton, analyste chez Hargreaves Lansdown, dans une note.

Le flux de trésorerie, ou free cash flow, joue directement sur la capacité du groupe à récompenser ses actionnaires à travers des dividendes ou des rachats d'actions.

"Le quatrième trimestre est historiquement moins générateur de cash flow" en raison de factures et d'impôts à payer, une situation qui a été aggravée en 2017 par la réforme fiscale américaine, a expliqué Jessica Uhl, directrice financière du groupe, lors d'une conférence de presse.

A plus long terme, "les Etats-Unis sont le pays où nous investissons le plus, environ 10 milliards de dollars par an", a affirmé le directeur général lors de la même conférence, avant d'ajouter qu'il était "encourageant de savoir que ce niveau d'investissement se fera avec une imposition moins élevée".

La direction insiste par ailleurs sur la priorité donnée à la réduction de la dette du groupe.

Les dépenses totales du groupe ont augmenté sur 2017 après une année 2016 marquée par les économies. Shell a dépensé 294 millions de dollars en 2017 contre 234 millions de dollars en 2016.

Cependant, la production de Shell a stagné en 2017 à 3,7 millions de barils équivalent pétrole par jour.

"La hausse des bénéfices est presque entièrement due aux gains du prix du baril et aux économies, ce qui peut irriter des investisseurs" qui craignent de voir le cours du baril repartir à la baisse, a commenté Henry Croft, analyste chez Accendo Markets.


(c) AFP

Commenter Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    dimanche 21 mars 2021

    Aramco: bénéfice net 2020 en chute de 44,4% en raison de la …

    Ryad: Le géant de l'énergie Saudi Aramco a annoncé dimanche un bénéfice net de 41 milliards d'euros 2020, en baisse de 44,4%...

    vendredi 26 février 2021

    Mexique: 23 milliards de dollars de pertes en 2020 pour Peme…

    Mexico: Pemex, la compagnie pétrolière publique mexicaine, a enregistré des pertes nettes de près de 23 milliards de dollars en 2020, a-t-elle...

    vendredi 19 février 2021

    Eni: perte de 8,56 milliards d'euros en 2020 sous l'effet du…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié vendredi une perte abyssale de 8,56 milliards d'euros (9,3 milliards de francs) pour...

    jeudi 18 février 2021

    Repsol: perte nette de 3,3 milliards d'euros en 2020

    Madrid: Le pétrolier espagnol Repsol a publié jeudi une perte nette de 3,29 milliards d'euros (3,56 milliards de francs suisse) pour 2020...

    vendredi 12 février 2021

    Rosneft affiche en 2020 un bénéfice net, bien que très amoin…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net en 2020 sur un an...

    mercredi 10 février 2021

    Pertes colossales pour les compagnies pétrolières en 2020

    Paris: Les défis s'accumulent pour les compagnies pétrolières: déjà pressées d'agir contre le changement climatique, elles ont connu un choc historique avec...

    jeudi 04 février 2021

    Hydrocarbures (OMV): décélération et poursuite du désinvesti…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi un bénéfice net en chute de 31% sur un an en...

    jeudi 04 février 2021

    Shell, dernier géant pétrolier en date à essuyer une perte c…

    Londres: Dans la foulée de BP et des majors américaines, le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a dévoilé jeudi une perte...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière Shell

    Shell: la vague de froid au Texas pourrait coûter 200 millions

    mercredi 07 avril 2021

    Londres: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé mercredi que la vague de froid au Texas, qui a perturbé ses activités dans la région, aurait un impact financier qui pourrait atteindre jusqu'à 200 millions de dollars (186 millions...


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 avril 2021 à 21:52

    Le pétrole décolle après un repli des stocks américains, sig…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés en flèche après une diminution plus forte qu'attendu des stocks de brut aux...

    mercredi 14 avril 2021 à 17:40

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut chutent plus que prévu, r…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé pour la troisième semaine consécutive, et davantage que les anticipations...

    mercredi 14 avril 2021 à 16:56

    Le pétrole décolle après une chute des stocks de brut aux Et…

    Londres: Les prix du pétrole accéléraient mercredi après une baisse plus forte qu'attendu des stocks de brut aux États-Unis, signal positif pour...

    mercredi 14 avril 2021 à 11:54

    Le pétrole soutenu par des prévisions encourageantes pour la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, portés par des données encourageantes pour la demande d'or noir partagées par l'Opep...

    mercredi 14 avril 2021 à 11:27

    L'AIE plus optimiste pour la demande de pétrole

    Londres: Le déploiement des vaccins contre le COVID-19 favorise la reprise de la demande mondiale de pétrole, a déclaré mercredi l'Agence internationale...

    mardi 13 avril 2021 à 21:23

    Le pétrole profite de négociations difficiles avec l'Iran av…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi, avant l'état des stocks américains qui sera publié mercredi, bénéficiant...

    mardi 13 avril 2021 à 15:20

    L'Opep prévoit une hausse de la demande de pétrole en 2021

    Paris: L'Opep s'est montrée un peu plus optimiste mardi pour la demande mondiale de pétrole cette année, sur fond de reprise économique...

    mardi 13 avril 2021 à 11:50

    Le pétrole profite de négociations difficiles avec l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient mardi leur hausse amorcée la veille, bénéficiant d'indicateurs chinois favorables et de l'absence de progrès dans...

    lundi 12 avril 2021 à 21:16

    Le pétrole commence la semaine par une avancée timide

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont entamé la semaine en petite hausse lundi, les investisseurs revenant à leur principal sujet...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 26 mars 2021 Les pétrolières bénéficient de l'impact sur les cours du brut du blocage prolongé du canal de Suez: Chevron prend 0,72% et Exxon Mobil 1,38%.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite