Menu
A+ A A-

Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bond spectaculaire de ses résultats en 2017, le bénéfice net ayant pratiquement triplé à la faveur de la remontée des cours du pétrole et du gaz.
Lors de l'année écoulée, la major anglo-néerlandaise a dégagé un bénéfice net de 13 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros), contre 4,6 milliards en 2016, selon un communiqué.

Shell a principalement profité de la reprise des cours du pétrole. Après s'être ressaisis fin 2016, les prix du barils ont continué de grimper avec les efforts de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et de ses partenaires, qui ont limité leur production pour réduire l'offre sur le marché.

Les cours de l'or noir ont fini l'année 2017 autour de 60 dollars, soit un bond de 15% sur un an.

Son bénéfice annuel ajusté, hors éléments exceptionnels et variation des stocks (CCS), un indicateur scruté par le marché, a quant à lui plus que triplé à 12,1 milliards de dollars.

Sur la même période, le chiffre d'affaires de Royal Dutch Shell a grimpé de 30,6% à 305 milliards de dollars, ce qui permet au numéro deux mondial du pétrole d'évoluer au coude-à-coude avec le numéro un, le groupe américain ExxonMobil, qui publiera ses résultats vendredi.

Dette réduite


En outre, le programme de réduction des coûts et de cessions d'actifs mené ces dernières années a permis à Shell d'améliorer sa rentabilité malgré l'effet de la réforme fiscale des Etats-Unis, qui a occasionné un effet comptable exceptionnel pour le groupe d'environ 2 milliards de dollars au quatrième trimestre.

Shell a en particulier quasiment achevé son programme de cession d'actifs de 30 milliards de dollars conduit sur trois ans depuis 2016.

"Nous avons renforcé notre structure financière, ce qui nous a permis de réduire notre dette nette de 8 milliards de dollars", a souligné le directeur général de Royal Dutch Shell, Ben van Beurden, dans un communiqué. La dette du groupe s'élevait à 74 milliards de dollars à fin 2017, pour une dette nette de 65 milliards de dollars.

Même si les bénéfices et le chiffre d'affaires de Shell ont dépassé les attentes des analystes, les résultats ont été accueillis sans entrain par les marchés.

Le titre de Shell (action "B") perdait 1,44%, à 2.460 pence à la Bourse de Londres dans un marché stable et alors que le prix du pétrole s'inscrivait en hausse vers 11H10 GMT.

La trésorerie déçoit


"Le flux de trésorerie est bon sur l'année mais il a été plus faible au quatrième trimestre", a souligné Steve Clayton, analyste chez Hargreaves Lansdown, dans une note.

Le flux de trésorerie, ou free cash flow, joue directement sur la capacité du groupe à récompenser ses actionnaires à travers des dividendes ou des rachats d'actions.

"Le quatrième trimestre est historiquement moins générateur de cash flow" en raison de factures et d'impôts à payer, une situation qui a été aggravée en 2017 par la réforme fiscale américaine, a expliqué Jessica Uhl, directrice financière du groupe, lors d'une conférence de presse.

A plus long terme, "les Etats-Unis sont le pays où nous investissons le plus, environ 10 milliards de dollars par an", a affirmé le directeur général lors de la même conférence, avant d'ajouter qu'il était "encourageant de savoir que ce niveau d'investissement se fera avec une imposition moins élevée".

La direction insiste par ailleurs sur la priorité donnée à la réduction de la dette du groupe.

Les dépenses totales du groupe ont augmenté sur 2017 après une année 2016 marquée par les économies. Shell a dépensé 294 millions de dollars en 2017 contre 234 millions de dollars en 2016.

Cependant, la production de Shell a stagné en 2017 à 3,7 millions de barils équivalent pétrole par jour.

"La hausse des bénéfices est presque entièrement due aux gains du prix du baril et aux économies, ce qui peut irriter des investisseurs" qui craignent de voir le cours du baril repartir à la baisse, a commenté Henry Croft, analyste chez Accendo Markets.


(c) AFP

Commenter Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 13 mai 2019

    Rosneft: le bénéfice trimestriel bondit de 62% avec les vent…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi un bond de son bénéfice net au premier trimestre, porté par la...

    vendredi 03 mai 2019

    Equinor résiste au recul du cours des hydrocarbures

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié vendredi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu malgré le recul du cours des hydrocarbures.

    vendredi 03 mai 2019

    OMV (hydrocarbures): bénéfice net en baisse à cause de la Li…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé vendredi un recul de 7% de son bénéfice net au premier trimestre...

    jeudi 02 mai 2019

    Shell: le bénéfice net trimestriel stable à 6 milliards de d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a fait état jeudi d'un bénéfice net quasi stable (+2%) de 6 milliards de...

    mardi 30 avril 2019

    Bénéfice en hausse au 1er trimestre pour PetroChina et en ba…

    Pékin: Le géant chinois de l'énergie PetroChina a annoncé une hausse de son bénéfice net au premier trimestre, mais le plus gros...

    mardi 30 avril 2019

    BP: le bénéfice trimistriel frôle les 3 milliards de dollars

    Londres: Le géant pétrolier BP a vu son bénéfice net grimper de 19% au premier trimestre, soutenu par une hausse de sa...

    mardi 30 avril 2019

    Repsol: bénéfice 1T quasi stable, porté par la production

    Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a publié mardi un bénéfice net trimestriel de 608 millions d'euros (693 millions de francs), quasi...

    vendredi 26 avril 2019

    Chevron affecté au 1er trimestre par des prix bas du pétrole

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a annoncé vendredi des résultats en demi-teinte au premier trimestre, invoquant des prix bas du...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière Shell

    Shell veut distribuer 125 milliards de dollars aux actionnaires

    mardi 04 juin 2019

    Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell envisage de distribuer au moins 125 milliards de dollars à ses actionnaires (quasiment autant en francs) entre 2021 et 2025, sous forme de dividendes et de rachats d'action, a-t-il annoncé mardi.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 17:02

    USA: les stocks de pétrole brut chutent, le cours rebondit

    New York: Les stocks de pétrole brut et de produits raffinés ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis davantage qu'anticipé par les...

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite