Logo

Le pétrole reste affaibli par la reprise du dollar

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens alors que le dollar se reprend, ce qui réduit le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 69,31 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 15 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cédait 44 cents à 65,12 dollars.

"Les références du brut ont continué leur recul après avoir atteint jeudi dernier leur plus haut niveau en trois ans, écrasés par la reprise du dollar", a résumé Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Le dollar avait été fortement affaibli la semaine dernière par des propos contradictoires du secrétaire au Trésor américain et du président Donald Trump, ce qui avait poussé les prix du baril.

Mais le billet vert, qui sert de référence aux échanges de brut, s'est repris.

Les marchés attendaient par ailleurs les données hebdomadaires sur les réserves des Etats-Unis, qui seront publiées mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE).

Si les stocks de brut ont reculé ces dix dernières semaines, la production atteint des niveaux records, ce qui fait craindre à certains analystes une surabondance de l'offre.

"Si les prévisions d'une nouvelle vague de froid sur les Etats-Unis s'avèrent exactes, le recul des prix pourrait n'être que temporaire, car les réserves, déjà à des niveaux relativement bas, pourraient encore reculer", ont cependant estimé les analystes de UniCredit.

Avant les données du DoE, la fédération professionnelle de l'American petroleum institute (API) publiera ses propres estimations mardi, après la clôture européenne.


(c) AFP

Commenter Le pétrole reste affaibli par la reprise du dollar

graphcomment>