Logo

La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en continu

prix du petrole ParisParis: La production de pétrole des mines de sables bitumineux de Fort Hills en Alberta (Ouest du Canada) va atteindre dans l'année un cycle plus régulier avec des coûts de production plus proches des prix du brut, selon les industriels partenaires lundi.
Lancé en 2013, le projet Fort Hills, au nord de Fort McMurray, a connu un développement compliqué par des changements dans la structure des investisseurs avec la chute des prix du brut à l'été 2014 plombant la rentabilité de l'exploitation.

"Fort Hills poursuit l'augmentation graduelle de la production", a indiqué le pétrolier canadien Suncor, exploitant et majoritaire sur ces mines de sables bitumineux.

Pour le Français Total, minoritaire dans ce projet, le directeur général Arnaud Breuillac s'est félicité de "voir la production de Fort Hills démarrer après un programme de construction complexe de plusieurs années dans un environnement climatique difficile".

Pour les travaux préparatoires de toutes les unités de production de la mine, Fort Hills a employé jusqu'à près de 8.000 personnes. "Maintenant qu'il est en exploitation, Fort Hills compte approximativement 1.400 employés directs", a indiqué Suncor.

A l'automne, Suncor avait planifié la montée en puissance de la production pour 2018 avec de 20.000 à 40.000 barils par jour (bpj) au premier trimestre pour arriver au dernier trimestre à une moyenne de 80.000 à 90.000 bpj.

Fort Hills a une capacité d'environ 194.000 bpj. Au mieux, les partenaires pourraient alors avoir, en fonction de leur part dans l'investissement, environ 103.000 bpj pour Suncor, 50.000 bpj pour Total et le solde pour Teck Resources.

Les charges d'exploitation par baril à Fort Hills sont prévues dans une fourchette de 70 à 80 dollars canadiens (46 à 53 euros) au premier trimestre pour s'abaisser entre 20 et 30 CAD sur les trois derniers mois de l'année.

Début janvier, Suncor avait réglé son "différend commercial" avec le groupe Total dont la participation dans Fort Hills avait été diluée.

Initialement en 2013, Suncor détenait 40,8% du projet, Total 39,2% et Teck Resources 20% avec un investissement prévu de 13,5 milliards CAD (9 mds d'euros).

Après le règlement du différend, Suncor et Teck Resources ont acquis de Total Canada "une participation supplémentaire dans le projet Fort Hills".

Suncor détient maintenant la majorité avec 53,06% des parts. Total en possède 26,05% et Teck Resources 20,89%.

Total a indiqué lundi que sa part "devrait s'établir finalement à environ 25% une fois le coût définitif du projet établi".

A la Bourse de New York lundi vers 15H30 GMT, l'action Suncor était stable à 37,50 dollars américains et à Paris, le titre Total reculait de 0,43% à 47,28 euros.

Total est présent dans l'exploration-production au Canada depuis 1999. Outre Fort Hills, le groupe détient à part égale avec l'Américain ConocoPhillips le projet Surmont avec une capacité de production de 150.000 bpj.


(c) AFP

Commenter La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en continu

graphcomment>