Menu
RSS
A+ A A-

Un navire pétrolier pour produire 200.000 barils/jour supplémentaires arrive au Nigeria

prix du petrole lagos (nigeria) (nigeria)Lagos (nigeria): Un navire pétrolier gigantesque est arrivé au Nigeria dans le cadre d'un projet de plusieurs milliards de dollars, et devrait permettre au premier producteur africain d'or noir de produire 200.000 barils supplémentaires par jour.
Cette unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), a accosté dans le port de Lagos après avoir passé trois mois en mer, a annoncé jeudi un partenaire privé du projet, LADOL (Lagos deep offshore logistics base) dans un communiqué.

Il fait partie d'un vaste projet pétrolier de "16 milliards de dollars" (12,8 milliards d'euros) développé par le géant français Total sur le champ en offshore très profond Egina à environ 200 km au large de Port-Harcourt, dans le sud-est du Nigeria, a confirmé à l'AFP une source au sein de la compagnie pétrolière.

Le champ situé à environ de 1.600 mètres de profondeur, avait été découvert en 2003 par Total et ses partenaires chinois et brésilien, Chinese national off-shore oil company (CNOOC) et PetroBras Sapetro.

Prévu pour entrer en production courant 2018, il devrait permettre de produire près de 200.000 barils/jour, soit 10% de la production pétrolière du Nigeria.

Le navire qui mesure 330 mètres de long et pèse près de 220.000 tonnes, avait quitté fin octobre les chantiers de Samsung Heavy Industries (SHI) en Corée du sud, où il a été construit à 90%.

Les derniers modules devraient être assemblés ces prochains mois dans le port de Lagos avant de rejoindre le champ Egina.

Le FPSO est conçu pour pouvoir traiter et stocker les hydrocarbures extraits des sous-sols marins jusqu'à leur déchargement sur des tankers.

"C'est un projet gigantesque (...) qui va faire du bien au Nigeria, dont la production plafonne à environ deux millions de barils par jour", estime Benjamin Augé, chercheur associé à l'Institut français des relations internationales.

La compagnie française avait déjà exploité des gisements pétroliers au Nigeria (notamment celui d'Akpo, dans le sud-est) grâce à des unités FPSO, mais le projet Egina est le plus profond et le plus ambitieux actuellement développé dans le pays, selon ce spécialiste de l'énergie.

Avec l'Anglo-néerlandais Shell, Total est le principal opérateur pétrolier au Nigeria, premier producteur d'or noir du continent africain.

Le Nigeria a traversé la pire récession de son histoire moderne en 2016, ne pouvant faire face à la chute du prix du baril et aux attaques des groupes armés contre ses installations pétrolières.

Le gouvernement s'est engagé à diversifier son économie qui repose presque exclusivement sur l'extraction des hydrocarbures (90% des rentrées de devises, 70% du budget de l'Etat).


(c) AFP

Le pétrole au Nigéria


mercredi 20 juin 2018

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

lundi 14 mai 2018

Renvoi au 20 juin du procès pour corruption au Nigeria contr…

Milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, soupçonnées de corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au...

mercredi 28 mars 2018

Nigeria: Shell porte plainte contre un ancien dirigeant du g…

Lagos: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a porté plainte contre un de ses anciens dirigeants, accusé d'avoir touché des pots-de-vin lors de...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

lundi 17 septembre 2018 à 16:09

Le pétrole rebondit, les craintes sur l'offre mondiale s'att…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant devant la hausse de la production des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite