Menu
A+ A A-

Le pétrole new-yorkais monte à l'ouverture, galvanisé par la chute du dollar

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole new-yorkais montait jeudi à l'ouverture, galvanisé par un nouveau recul du dollar sous l'effet de propos du secrétaire au Trésor des Etats-Unis au sujet de la faiblesse de la monnaie américaine.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, référence américaine du brut, gagnait 64 cents et s'échangeait à 66,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Après des déclarations favorables à un dollar faible mercredi à Davos, le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin a réitéré jeudi, affirmant que les Etats-Unis n'étaient "pas préoccupés à court terme" par le niveau faible du dollar.

Le "dollar index", un indice qui mesure la valeur de la monnaie américaine contre un panier de six devises étrangères, reculait à nouveau fortement, affichant une baisse de plus de 3% depuis le début de l'année.

L'euro s'envolait quant à lui face au dollar, grimpant au-dessus de 1,25 dollar pour la première fois depuis décembre 2014.

Le pétrole a atteint jeudi un nouveau plus haut en séance depuis la même période, à 66,66 dollars.

Ces propos "renforcent les anticipations d'un dollar plus faible qui se transmettent aux prix des matières premières libellées en dollar", a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

La baisse du billet vert rend moins onéreux et donc plus attractifs les achats de matières premières libellés dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Depuis le début de l'année le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a connu onze clôtures positives contre seulement cinq négatives et a avancé de plus de 9%.

La forte progression du cours du brut américain est aussi liée à une dixième semaine de recul de suite des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis selon des statistiques dévoilées mercredi par le département de l'Energie (DoE).

Les stocks du terminal de Cushing où sont entreposés les barils de brut servant de référence au prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont par ailleurs chuté de 3,2 millions de barils, au plus bas depuis janvier 2015.

Ce recul "a accéléré la progression des prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. par rapport au Brent (coté à Londres)", a indiqué M. Lipow.

Le prix du pétrole coté à Londres progresse en effet moins que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., avec pour conséquence une baisse de l'écart de prix entre les deux, passé à 4,74 dollars.

"Cette baisse prononcée des stocks de Cushing (...) rend les exportations américaines moins attractives", a relevé Commerzbank, même si la chute de la devise américaine contrebalance ce phénomène.


(c) AFP

Commenter Le pétrole new-yorkais monte à l'ouverture, galvanisé par la chute du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 01 décembre 2020 à 13:29

    L'Opep veut croire à un accord malgré le report des discussi…

    Londres: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi dans l'attente de l'issue des discussions entre les pays de l'Opep et leurs alliés...

    mardi 01 décembre 2020 à 12:21

    Le pétrole à l'équilibre, attentif aux discussions de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre mardi en première partie de séance européenne, peu perturbés par les atermoiements des...

    mardi 01 décembre 2020 à 10:32

    L'Opep poursuit ses discussions, la réunion Opep+ repoussée …

    Londres: Les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) reprennent mardi leurs discussions pour tenter d'arrêter une position commune...

    lundi 30 novembre 2020 à 23:17

    ExxonMobil inscrit une charge de 17 à 20 milliards USD dans …

    New York: La major pétrolière ExxonMobil, affectée par la chute des prix de l'énergie depuis le début de la pandémie, a décidé...

    lundi 30 novembre 2020 à 22:01

    Le pétrole recule après la première journée du sommet Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé lundi à l'issue de la première journée d'une réunion cruciale de l'Organisation des...

    lundi 30 novembre 2020 à 21:08

    L'Opep remet à mardi ses discussions sur les coupes de produ…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis par visioconférence lundi pour tenter d'arrêter une position commune sur...

    lundi 30 novembre 2020 à 12:32

    Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le somme…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui...

    dimanche 29 novembre 2020 à 06:46

    Or noir: l'Opep au chevet d'un marché toujours déprimé par l…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés se réunissent lundi et mardi pour tenter de redonner un peu...

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite