Logo

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, hésitant entre un rapport de l'Opep tablant sur une production américaine d'or noir plus importante que prévu et l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de brut dans le pays.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, la référence américaine, perdait 24 cents et s'échangeait à 63,73 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Les cours de l'or noir, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis décembre 2014 en début de semaine, restent à des niveaux élevés, même si les marchés continuent à s'inquiéter d'un possible rebond de la production, notamment aux Etats-Unis.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dans son rapport mensuel, a en effet une nouvelle fois revu à la hausse jeudi ses prévisions de l'offre américaine cette année.

"Mais ils ont aussi revu à la hausse leurs prévisions de demande de brut", a souligné Robert Yawger de Mizuho: la croissance de la demande mondiale pour 2018 devrait selon le cartel atteindre 1,53 million de barils par jour (mb/j).

De plus, malgré la hausse de la production, les réserves de brut semblent continuer à se replier aux Etats-Unis.

Selon les chiffres de la fédération professionnelle du secteur API dévoilés mercredi soir, les stocks ont baissé de 5,12 millions de barils sur la semaine achevée le 12 janvier. Les marchés attendent désormais la diffusion en cours de séance du rapport du Département américain de l'Energie, jugé plus fiable.

Selon la médiane d'un consensus d'analystes compilé par Bloomberg, les réserves de brut pourraient avoir reculé de 3,15 millions de barils, tandis que celles d'essence auraient augmenté de 3,99 millions de barils et celles d'autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel) de 1,55 million de barils.

"Tant que les réserves américaines de brut continueront de reculer nettement, les participants du marché estimeront que le rééquilibrage du marché est en cours, conduit par les baisses de production de l'OPEP et la Russie", ont commenté les analystes de Commerzbank.

L'OPEP et ses partenaires dont la Russie sont tenus jusqu'à la fin de l'année par un accord de réduction de leur production visant à rééquilibrer l'offre et la demande mondiale et à faire remonter les prix.


(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur les stocks américains


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.