Menu
A+ A A-

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au plus haut depuis 2014

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son plus haut niveau depuis 2014, dans un marché s'interrogeant sur la pérennité de cette montée.
Vers 14H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, la référence américaine, reculait de 25 cents et s'échangeait à 64,05 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Les cours sont montés très haut, très vite, et on s'approche de niveaux de résistance aussi bien sur le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. que sur le Brent", le baril coté à Londres, a souligné Matt Smith de ClipperData.

"Les positions sur le marché sont telles que le marché appréhende un mouvement de recul au moindre élément pouvant justifier un repli des cours", a-t-il ajouté. Les investisseurs spéculatifs ont notamment accumulé un montant record de paris à la hausse sur le pétrole.

A court terme, "le pétrole recule à cause de la reprise modérée du dollar", a aussi estimé Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

La hausse du dollar rend le prix des barils sur le marché plus élevé pour les investisseurs utilisant d'autres devises.

"La hausse récente (du cours du brut) a été conduite par des fondamentaux du marché solides, avec une croissance de la demande soutenue, et un respect de l'accord de l'OPEP qui réduit les réserves mondiales et fait grimper les prix à court terme", ont rappelé les analystes de Goldman Sachs.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'est associée à dix autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production en 2017, un accord qui a été renouvelé à deux reprises et est actuellement prévu pour durer jusqu'à fin 2018.

Mais face à la hausse des prix, de plus en plus d'acteurs du marché s'inquiètent d'un possible rebond de la production, notamment aux Etats-Unis.

"Même si les producteurs savent se contrôler, ils vont bien devoir répondre à ces prix élevés", se sont inquiétés les analystes de Goldman Sachs.

"Nous ne pensons pas, par ailleurs, que la demande de pétrole peut être la même à 40 dollars le baril et à 70 dollars le baril", a complété Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.


(c) AFP

Commenter Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au plus haut depuis 2014


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 mai 2021 à 22:13

    Le pétrole commence la semaine en hausse, le marché plutôt o…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé lundi dans un marché tablant sur une reprise économique en Europe et aux...

    lundi 17 mai 2021 à 11:44

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole avançaient timidement lundi, la hausse restant limitée par la situation sanitaire en Inde qui fait craindre pour...

    vendredi 14 mai 2021 à 22:21

    Le pétrole rebondit, aidé par le dollar et les perspectives …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi après avoir perdu plus de 3% la veille, dans le...

    vendredi 14 mai 2021 à 12:48

    Le pétrole rebondit grâce aux perspectives de reprise améric…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient vers le haut vendredi après avoir perdu plus de 3% la veille, les investisseurs tentant de...

    vendredi 14 mai 2021 à 09:50

    Rosneft renoue avec les chiffres noirs au 1er trimestre

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi un bénéfice net de 149 milliards de roubles au premier trimestre de...

    vendredi 14 mai 2021 à 09:09

    USA: redémarrage complet de l'oléoduc Colonial Pipeline

    Washington: Colonial Pipeline, l'opérateur de l'immense oléoduc américain paralysé par une cyberattaque le week-end dernier, a relancé jeudi soir l'ensemble de son...

    vendredi 14 mai 2021 à 09:08

    Petrobras renoue avec les bénéfices au 1er trimestre

    Rio de janeiro: La compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras a annoncé jeudi avoir réalisé un bénéfice net de 1,167 milliard de reais...

    jeudi 13 mai 2021 à 22:40

    Le pétrole en fort repli sur les craintes d'inflation

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement reculé jeudi, lestés par les craintes qu'un regain d'inflation conduise la Fed à...

    jeudi 13 mai 2021 à 18:25

    USA: Colonial Pipeline recommence lentement à livrer de l'es…

    Washington: Colonial Pipeline, l'opérateur de l'immense oléoduc américain à l'arrêt depuis le week-end dernier après une cyberattaque, a recommencé jeudi à livrer...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 3 mai 2021 Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont lundi est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, était stable (0,00%) à 66,76 dollars, à Londres. A New York, le baril américain de WTI pour juin prenait 0,36% à 63,81 dollars.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite