Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, le marché continue de digérer le statu quo de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole repartaient à la baisse vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent qui achève de digérer l'incapacité des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de s'entendre sur un changement de leurs quotas de production.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 119,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 27 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il est monté jusqu'à 120,07 dollars dans les échanges asiatiques, franchissant le seuil de 120 dollars pour la première fois depuis le 5 mai.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 64 cents à 101,29 dollars.

"Après avoir gagné plus de 5% depuis mardi, les cours du Brent pourraient être pénalisés par des prises de bénéfices à la fin de la semaine", prévenait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

Les prix avaient fortement progressé mercredi et jeudi, après l'annonce par le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, d'une absence de consensus au sein du cartel sur une modification des quotas de production et donc leur maintien de facto à leur niveau actuel.

Ce statu quo pourrait intensifier les tensions du marché, alors que la demande augmente traditionnellement au cours du troisième trimestre et que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) attend sur l'ensemble de l'année une hausse de 1,3 million de barils par jour de la consommation mondiale de brut.

Mais la forte poussée des cours du pétrole s'estompait vendredi alors que le marché renouait avec la prudence en "l'absence d'indicateurs économiques ou sectorielles majeurs", précisait Filip Petersson.

Les prix pourraient également pâtir de la remontée du dollar face à l'euro, la monnaie unique européenne restant pénalisée par l'enlisement de la crise de la dette souveraine grecque.

Les prix du baril étant libellés en dollars, une hausse du billet vert est de nature à peser sur le marché du pétrole, l'or noir devenant alors un placement moins rentable pour les investisseurs détenant des devises autres que le dollar.

"Jeudi a été un jour où la corrélation entre le pétrole et le dollar ne s'est pas vérifiée, avec une hausse à la fois du brut et du billet vert", observait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

"Cependant si l'euro continue sa chute, nous pensons que la pression à la baisse (sur le pétrole) ne pourra être ignorée plus longtemps par le marché", expliquait-il.

Par ailleurs, les inquiétudes sur la consommation de pétrole aux Etats-Unis restaient vives, exacerbées par les signes récents d'un ralentissement de la reprise économique du pays.

Publiées jeudi, les nouvelles inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis ont légèrement progressé sur la semaine achevée le 4 juin, atteignant un niveau supérieur aux attentes des analystes.



Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 25 mai 2018 à 21:37

Le pétrole chute, Ryad et Moscou semblent prêts à augmenter …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lourdement chuté vendredi à New York et Londres alors que l'Arabie saoudite et son...

vendredi 25 mai 2018 à 16:20

Le pétrole chute, Ryad juge une augmentation de la productio…

Londres: Les cours du pétrole perdaient près de deux dollars vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite et son allié...

vendredi 25 mai 2018 à 13:06

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

vendredi 25 mai 2018 à 12:24

Le pétrole baisse, Russie et Arabie saoudite discutent d'une…

Londres: Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi en cours d'échanges européens alors que la Russie et l'Arabie saoudite envisagent désormais d'augmenter...

vendredi 25 mai 2018 à 06:22

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de baisser vendredi en Asie, du fait de la hausse des stocks de brut américain et...

jeudi 24 mai 2018 à 21:32

Le pétrole recule face à une possible remontée de la product…

NYC/Cours de clôture: Les cours du brut ont reculé jeudi alors que se raffermit l'hypothèse d'un assouplissement de l'accord forçant les membres...

jeudi 24 mai 2018 à 16:52

Réduction du prix du diesel: Petrobras chute de 10% en Bours…

Sao paulo: Les actions du Brésilien Petrobras chutaient jeudi matin de plus de 10% à la Bourse de Sao Paulo, au lendemain...

jeudi 24 mai 2018 à 16:13

Le pétrole accentue ses pertes avec l'aversion au risque des…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés délaissaient les actifs les plus risqués après...

jeudi 24 mai 2018 à 12:19

Le pétrole plombé par la hausse inattendue des réserves amér…

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés digéraient la hausse hebdomadaire inattendue des réserves...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite