Menu
A+ A A-

Le brut baisse, le marché continue de digérer le statu quo de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole repartaient à la baisse vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent qui achève de digérer l'incapacité des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de s'entendre sur un changement de leurs quotas de production.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 119,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 27 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il est monté jusqu'à 120,07 dollars dans les échanges asiatiques, franchissant le seuil de 120 dollars pour la première fois depuis le 5 mai.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 64 cents à 101,29 dollars.

"Après avoir gagné plus de 5% depuis mardi, les cours du Brent pourraient être pénalisés par des prises de bénéfices à la fin de la semaine", prévenait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

Les prix avaient fortement progressé mercredi et jeudi, après l'annonce par le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, d'une absence de consensus au sein du cartel sur une modification des quotas de production et donc leur maintien de facto à leur niveau actuel.

Ce statu quo pourrait intensifier les tensions du marché, alors que la demande augmente traditionnellement au cours du troisième trimestre et que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) attend sur l'ensemble de l'année une hausse de 1,3 million de barils par jour de la consommation mondiale de brut.

Mais la forte poussée des cours du pétrole s'estompait vendredi alors que le marché renouait avec la prudence en "l'absence d'indicateurs économiques ou sectorielles majeurs", précisait Filip Petersson.

Les prix pourraient également pâtir de la remontée du dollar face à l'euro, la monnaie unique européenne restant pénalisée par l'enlisement de la crise de la dette souveraine grecque.

Les prix du baril étant libellés en dollars, une hausse du billet vert est de nature à peser sur le marché du pétrole, l'or noir devenant alors un placement moins rentable pour les investisseurs détenant des devises autres que le dollar.

"Jeudi a été un jour où la corrélation entre le pétrole et le dollar ne s'est pas vérifiée, avec une hausse à la fois du brut et du billet vert", observait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

"Cependant si l'euro continue sa chute, nous pensons que la pression à la baisse (sur le pétrole) ne pourra être ignorée plus longtemps par le marché", expliquait-il.

Par ailleurs, les inquiétudes sur la consommation de pétrole aux Etats-Unis restaient vives, exacerbées par les signes récents d'un ralentissement de la reprise économique du pays.

Publiées jeudi, les nouvelles inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis ont légèrement progressé sur la semaine achevée le 4 juin, atteignant un niveau supérieur aux attentes des analystes.



Commenter Le brut baisse, le marché continue de digérer le statu quo de l'Opep



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    mardi 13 février 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions pour 2024

    Vienne: La demande mondiale de pétrole devrait connaître une croissance marquée en 2024, nourrie par les pays non-membres de l'OCDE, en premier...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite