Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite entre la reprise d'un pipeline en mer du Nord et l'Iran

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts niveaux depuis 2015, balancés entre les tensions en Iran et la reprise d'un pipeline en mer du Nord.
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 66,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de mars cédait 15 cents à 60,27 dollars.

Le Brent a atteint vers 07H15 GMT 67,29 dollars le baril, à son plus haut niveau depuis mai 2015, tandis que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a touché vers la même heure 60,74 dollars, à son plus haut depuis juin 2015.

Fin 2017, les prix avaient notamment été soutenus par la fermeture du pipeline de Forties en mer du Nord, qui entravait la production britannique, mais son opérateur a annoncé samedi qu'il était désormais opérationnel à 100%.

"Les manifestations de plus en plus violentes en Iran sont certainement la raison pour laquelle les prix du Brent n'ont pas reculé", ont estimé les analystes de Commerzbank.

Neuf personnes ont été tuées dans la nuit dans le centre de l'Iran, où des manifestants ont tenté de prendre d'assaut un poste de police, lors de violences liées à un mouvement de contestation antigouvernemental sans équivalent depuis 2009.

Au total, 21 personnes - dont 16 manifestants - ont été tuées depuis le début jeudi des rassemblements contre les difficultés économiques et le pouvoir, qui ont commencé à Machhad (nord-est) pour se propager rapidement à l'ensemble du pays.

"Pour l'instant, il n'y a pas de craintes réelles que la production iranienne, qui représente 3,8 millions de barils par jour, soit perturbée", a commenté Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

"Mais si cela devait se produire, l'effet serait énorme sur les prix mondiaux", a-t-il prévenu.

L'Iran est le troisième plus grand producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Le cartel s'est associé depuis fin 2016 à dix autres producteurs, dont la Russie, pour limiter les extractions et ainsi écouler une partie des abondantes réserves mondiales.

"Le risque géopolitique avait cessé d'affecter le marché du pétrole depuis 2014 car les consommateurs pouvaient se rabattre sur les réserves", a noté Bjarne Schieldrop, "mais avec les efforts de l'OPEP, il est redevenu un sujet d'inquiétude pour les marchés".


(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite entre la reprise d'un pipeline en mer du Nord et l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 16 juin 2021 à 21:33

    Le pétrole poursuit sa hausse après le plongeon des stocks a…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont atteint des sommets en plusieurs années mercredi après une nouvelle chute des réserves de...

    mercredi 16 juin 2021 à 17:14

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut chutent plus que prévu

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé la semaine dernière dans des proportions nettement supérieures aux attentes...

    mercredi 16 juin 2021 à 11:49

    Le pétrole toujours à l'offensive, regards tournés vers les …

    Londres: Les prix du pétrole ont atteint de nouveaux sommets en plusieurs années mercredi, la baisse des stocks de pétrole brut aux...

    mardi 15 juin 2021 à 21:24

    Le pétrole s'installe à des sommets en plus de deux ans

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mardi à des niveaux plus vus en plus de deux ans, poussés par...

    mardi 15 juin 2021 à 12:17

    Le pétrole s'installe à des sommets de plus de deux ans

    Londres: Les prix du pétrole affichaient une hausse timide mardi mais restaient proches de leurs sommets en plus de deux ans, poussés...

    lundi 14 juin 2021 à 21:39

    Le pétrole efface ses gains et finit proche de l'équilibre

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont abandonné une partie de leurs gains lundi après avoir touché des niveaux inédits en...

    lundi 14 juin 2021 à 11:48

    Le pétrole continue d'avancer porté par les données sur la d…

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine par de nouveaux records lundi, en écho aux prévisions encourageantes pour la demande d'or...

    vendredi 11 juin 2021 à 15:46

    Pétrole: la Norvège parie encore sur l'or noir malgré les mi…

    Oslo: Plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest, la Norvège compte bien continuer à exploiter pétrole et gaz naturel pendant encore des...

    vendredi 11 juin 2021 à 11:58

    Le pétrole progresse après les données encourageantes de l'A…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, bien aidés par des prévisions optimistes pour la demande de l'Agence internationale de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite