Logo

Le pétrole tâtonne avant les réserves américaines

prix du petrole ParisParis: Les prix du pétrole se stabilisaient en cours d'échanges européens jeudi dans un marché atone en cette période de fêtes de fin d'année et avant les données officielles sur les réserves américaines.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 66,48 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 4 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de février prenait 8 cents à 59,72 dollars.

Les cours de l'or noir s'étaient inscrits en légère baisse mercredi, mais effaçaient ces pertes jeudi et se rapprochaient de leurs plus hauts niveaux depuis mi-2015, atteints plus tôt dans la semaine.

"Le pétrole profite d'un dollar plus faible et des premières données de l'API sur les réserves américaines", a commenté Henry Croft, analyste chez Accendo Markets.

La faiblesse du billet vert fait gagner du pouvoir d'achat aux investisseurs utilisant d'autres devises puisque les prix du baril sont établis en dollar.

Les marchés se focalisaient par ailleurs sur les rapports hebdomadaires sur les réserves des Etats-Unis, indicateur important sur l'offre et la demande d'un acteur majeur du marché pétrolier.

Selon des analystes, la fédération professionnelle de l'American petroleum institute (API) a fait état d'une baisse des réserves de brut de 6 millions de barils.

Les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE), jugés plus fiables par les marchés, seront publiés en cours de séance.

Les analystes tablent sur une baisse de 3,75 millions de barils pour le brut, sur une hausse de 1,35 million de barils pour l'essence, et sur une stagnation des produits distillés selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole tâtonne avant les réserves américaines

graphcomment>