Menu
A+ A A-

Le pétrole new-yorkais, en baisse, subit des prises de bénéfices

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais a terminé en baisse mercredi, touché par des prises de bénéfices après avoir atteint des plus hauts en deux ans et demi la veille.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, référence américaine du brut, a perdu 33 cents pour clôturer à 59,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Cette baisse intervient après la forte progression de mardi liée à l'explosion d'un oléoduc en Libye", a indiqué James Williams de WTRG, "les investisseurs pren(ant) leurs profits" le lendemain, selon Mike Lynch de SEER.

Toutefois, "cet oléoduc ne transporte qu'environ 80.000 barils de brut, cela ne devrait donc pas causer de hausses majeures sur les prix" dans les prochains jours, a analysé M. Williams.

A l'inverse, le spécialiste n'écarte pas une poursuite de la chute des cours jeudi car "le pétrole a réagi de manière disproportionnée" mardi après l'explosion, en culminant à des niveaux inégalés depuis la mi-2015.

Par ailleurs, note M. Williams, la remise en service progressive de l'oléoduc de Forties en mer du Nord devrait alimenter un marché baissier dans les prochains jours, en faisant également pression sur les prix.

L'oléoduc de Forties, par lequel passent habituellement l'équivalent d'entre 400.000 et 450.000 barils de pétrole chaque jour, est toujours fermé, mais son opérateur Ineos a affirmé mardi que les réparations étaient désormais finies et que des tests de pressurisation étaient en bonne voie.

Les investisseurs sont également dans l'attente jeudi du rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks de produits pétroliers, publié avec un jour de retard en raison d'une journée feriée lundi.

Les analystes tablent sur une baisse de 3,75 millions de barils pour le brut, sur une hausse de 1,35 million de barils pour l'essence, et sur une stagnation des produits distillés selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole new-yorkais, en baisse, subit des prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 janvier 2021 à 21:49

    Le pétrole termine la semaine en marche arrière

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, le marché reprenant son souffle après un début d'année en...

    vendredi 15 janvier 2021 à 16:49

    ExxonMobil soupçonné d'avoir surévalué un important actif

    New York: Le régulateur de la Bourse américaine a ouvert une enquête contre la major pétrolière ExxonMobil pour avoir surévalué l'un de...

    vendredi 15 janvier 2021 à 15:25

    Total claque la porte de l'American Petroleum Institute

    Paris: Le groupe français Total a annoncé vendredi son intention de se retirer du puissant American Petroleum Institute (API), qui regroupe des...

    vendredi 15 janvier 2021 à 12:15

    Le pétrole aborde la fin de semaine en marche arrière

    Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi, le marché reprenant son souffle après un début d'année en fanfare tandis que la pandémie...

    jeudi 14 janvier 2021 à 21:59

    Le pétrole se redresse dans l'espoir de nouvelles mesures d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui évoluaient en baisse en début de séance américaine, ont inversé la tendance et fini...

    jeudi 14 janvier 2021 à 17:37

    Le pétrole recule un peu au lendemain de nouveaux records

    Londres: Les prix du pétrole lâchaient un peu de terrain jeudi, au lendemain de nouveaux records en dix mois et demi et...

    jeudi 14 janvier 2021 à 13:43

    Pétrole: la production Opep a progressé en décembre, tirée p…

    Paris: La production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a progressé en décembre, une nouvelle fois tirée par...

    jeudi 14 janvier 2021 à 12:08

    Le pétrole se stabilise après des sommets atteints la veille

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre jeudi, au lendemain de nouveaux records en dix mois et demi et de...

    mercredi 13 janvier 2021 à 21:21

    Le pétrole fait une pause après sept séances de hausses

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en repli mercredi après sept séances de hausse qui ont porté les cours...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 12 janvier 2021 La progression des cours de l’or noir reste soutenue par les engagements de l’OPEP+ à stabiliser le marché pétrolier en optant pour le maintient du niveau de la production actuelle pour les mois de février et mars.

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    En novembre 2020, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 21 décembre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2020, le prix du pétrole en euros se redresse (+5,6 % après −1,6 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,4 % après +0,7 %), du fait de ceux des matières premières industrielles qui se redressent (+3,9 % après −0,1 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+0,7 % après +1,5 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+5,6 % après −1,6 %), s’établissant à 36,1 € en...

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite