Menu
A+ A A-

Le pétrole, en hausse, s'inquiète des tensions au Moyen-Orient

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse mardi, les investisseurs craignant une flambée des tensions au Moyen-Orient après l'envoi d'un nouveau missile en provenance du Yémen vers l'Arabie saoudite.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, a avancé de 30 cents pour clôturer à 57,46 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé à 63,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 39 cents par rapport à la clôture de lundi.

L'Arabie saoudite a intercepté mardi au-dessus de Ryad, pour la deuxième fois en deux mois, un missile balistique tiré par les rebelles yéménites Houthis, et mis en cause l'Iran, faisant de nouveau craindre une escalade dans le Golfe.

"Les marchés s'inquiètent de nouvelles tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite si des missiles continuent à voler dans le ciel", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group.

Cette montée de tensions intervient alors que Washington a affirmé il y a quelques jours que le premier missile envoyé par les Houtis était bien de "fabrication iranienne".

L'Iran soutient les Houtis mais dément leur fournir des armes. Selon Téhéran, les affirmations de Washington constituent "une accusation (...) infondée, irresponsable, provocatrice et destructive".

Fermeture d'un oléoduc


Le marché gardait dans le même temps un oeil sur la situation en mer du Nord où l'oléoduc de Forties, permettant habituellement d'acheminer 40% de la production britannique, était fermé depuis plusieurs jours suite à une fuite.

"Des informations de presse évoquent maintenant une fermeture plus longue que prévu, au moins jusqu'à la deuxième semaine de janvier", a indiqué M. Flynn.

"Une pièce de remplacement est en route pour le site. Les choses avancent mais elles prennent du temps", a ajouté John Kilduff d'Again Capital.

Les marchés s'apprêtaient par ailleurs à réagir aux statistiques hebdomadaires sur les stocks américains de produits pétroliers par le département de l'Energie (DoE) mercredi, peu après l'ouverture de séance.

Les analystes tablent sur une baisse de 3,15 millions de barils pour le brut, sur une hausse de 2,3 millions de barils pour l'essence, et sur une progression des stocks de produits distillés de 250.000 barils, selon la médiane d'un consensus d'analystes compilé par l'agence Bloomberg.

Les chiffres hebdomadaires de la production américaine, qui a inscrit des records lors des six dernières semaines, devraient également être très scrutés.

Lundi, l'Agence américaine d'information de l'énergie (EIA) a anticipé une production de pétrole de schiste de 6,41 millions de barils par jour pour janvier, soit une progression de 94.000 barils par jour par rapport à décembre.


(c) AFP

Commenter Le pétrole, en hausse, s'inquiète des tensions au Moyen-Orient


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 septembre 2020 à 11:52

    Le pétrole repart de l'avant, les investisseurs concentrés s…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché "nerveux" et attentif à...

    lundi 21 septembre 2020 à 21:25

    Le pétrole chute face aux craintes sur la demande et la Liby…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont plongé lundi devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au moment où...

    lundi 21 septembre 2020 à 17:38

    Le pétrole dégringole face aux craintes sur la demande et la…

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient lundi en début de séance américaine devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:51

    En pleine mutation verte, Shell veut réduire de 40% ses coût…

    Londres: Royal Dutch Shell prévoit de réduire de 30% à 40% les dépenses consacrées à sa production pétrolière et gazière afin d'orienter...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants prolongent leur tendance baissièr…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur tendance baissière la semaine dernière, selon des données officielles diffusées ce jour. La...

    lundi 21 septembre 2020 à 12:04

    Le pétrole plombé par la reprise des exportations en Libye

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, le retour annoncé sur le marché du pétrole libyen étant vu...

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite