Logo

Le pétrole ouvre en hausse à New York, surveillant la mer du Nord

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture mardi, la fermeture d'un oléoduc perturbant toujours le transport du pétrole en mer du Nord.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, prenait 43 cents et s'échangeait à 57,59 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Tout le monde garde un oeil sur l'oléoduc de Forties", a réagi John Kilduff d'Again Capital.

Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" la semaine dernière après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de la mer du Nord britannique, Forties.

"Une pièce de remplacement est en route pour le site. Les choses avancent mais elles prennent du temps", a ajouté M. Kilduff, précisant qu'il faudrait "deux à quatre semaines" avant un retour à la normale.

Cet oléoduc permet habituellement l'acheminement de 40% de la production d'hydrocarbures assurée en mer du Nord britannique.

Les prix étaient également soutenus pas un nouveau tir de missile balistique en provenance du Yémen vers l'Arabie saoudite, que Ryad s'est empressé de qualifier d'"Irano-Houthi".

Le porte-parole de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a indiqué que ce missile avait été intercepté.

"Cela nous rappelle que la tension géopolitique entre l'Iran et l'Arabie saoudite est encore bien pesante dans la région", a commenté M. Kilduff.

Le 4 novembre, un missile provenant déjà du Yémen avait visé l'aéroport de Ryad. Washington a affirmé il y a quelques jours que ce missile était de "fabrication iranienne".

L'Iran soutient les Houtis mais dément leur fournir des armes. Selon Téhéran, les affirmations de Washington constituent "une accusation (...) infondée, irresponsable, provocatrice et destructive".

La hausse des prix était toutefois un peu limitée par la publication lundi des perspectives de production d'or noir aux Etats-Unis en hausse pour janvier, l'Agence américaine d'information de l'énergie (EIA) anticipant dans un document une production de pétrole de schiste de 6,41 millions de barils par jour, soit une progression de 94.000 barils par jour par rapport à décembre.


(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, surveillant la mer du Nord


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.