Menu
RSS
A+ A A-

Le brut consolide ses gains après le maintien des quotas de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de progresser jeudi en fin d'échanges européens, accentuant une hausse amorcée mercredi suite à la décision des membres l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir leurs quotas officiels de production.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC) le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison juillet coté sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres valait à 119,42 dollars, en hausse de 1,57 dollar par rapport à la clôture de mercredi. Le baril de Brent était au préalable monté à 119,48 dollars, son niveau le plus élevé depuis le 5 mai.

Sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX), le baril de "light sweet crude" pour la même échéance gagnait 1,57 dollar pour s'établir à 102,31 dollars, après avoir atteint 102,41 dollars, un plus haut depuis le 11 mai.

"Les marchés continuent de digérer la réunion de l'Opep (mercredi). La décision, ou plutôt l'absence de décision, n'a pas d'impact physique sur la production de pétrole mais donne un signe optimiste au marché en montrant qu'une grande partie de l'Opep se satisfait du niveau actuel des prix," et ne va donc pas chercher à les faire redescendre, notait Bjarne Schieldrop, analyste de la banque suédoise SEB.

Mercredi, les cours du pétrole, qui évoluaient à la baisse avant la conclusion de la réunion de l'Opep à Vienne, se sont brutalement retournés après l'annonce par le secrétaire général du cartel, Abdallah El-Badri, d'un maintien des quotas de production à leur niveau actuel.

"Les membres ne sont pas parvenus à un consensus sur une modification de la production", avait déclaré M. El-Badri lors d'une conférence de presse.

"Les pays du Golfe ont fait pression pour augmenter les quotas et préserver ainsi la demande à long terme. A l'opposé, l'Iran et le Venezuela, qui sont à court de capacité, essayent actuellement de maximiser leurs revenus à court terme et ont refusé d'augmenter leurs quotas", commentaient les analystes de Westhouse.

"L'absence de consensus a ouvert la porte à une augmentation des cours en décrédibilisant le rôle de l'Opep comme force modératrice de la hausse des prix", observaient de leur côté les analystes de Barclays Capital.

Le maintien des quotas de l'Opep et donc de l'offre de pétrole renforce d'autant plus l'hypothèse d'une hausse des prix que la demande augmente traditionnellement au cours du troisième trimestre. Ainsi,"la demande mondiale devrait s'élever jusqu'à 1,5 million de barils par jour et le marché doute que l'offre suivra", expliquaient les analystes du cabinet JBC.

Toutefois, des inquiétudes subsistaient sur la consommation de pétrole des Etats-Unis, du fait de signes récents d'un ralentissement de la reprise économique du pays.

Ces craintes pouvaient d'ailleurs être alimentées jeudi par la publication des nouvelles inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 4 juin.

Celles-ci ont légèrement augmenté, pour atteindre 427'000 nouvelles inscriptions, alors que les analystes estimaient que l'indicateur serait un peu plus bas, puisque leur prévision médiane le donnait à 423'000 nouvelles inscriptions.




Commenter Le brut consolide ses gains après le maintien des quotas de l'Opep

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite