Menu
RSS
A+ A A-

Londres va proposer 2 mds USD de garanties à Saudi Aramco

prix du petrole LondresLondres: Le gouvernement britannique a annoncé jeudi la prochaine mise en place d'une garantie à hauteur de 2 milliards de dollars au profit du pétrolier Saudi Aramco afin de faciliter ses achats au Royaume-Uni.
Cette information intervient dans un contexte particulier, en pleine purge au sein du royaume saoudien et alors que Londres tente de convaincre Saudi Aramco de choisir sa place financière pour réaliser son introduction en Bourse.

Cette garantie est proposée par l'agence gouvernementale UK Export Finance (UKEF) qui a pour mission d'aider les entreprises britanniques à vendre leurs produits à l'étranger.

L'UKEF est en train de finaliser des accords opérationnels concernant une facilité de financement importante avec Saudi Aramco, a expliqué le gouvernement britannique dans un communiqué, confirmant une information du Financial Times. Il a ajouté que ce soutien prendrait la forme d'une garantie de 2 milliards de dollars sur des prêts bancaires.

Un porte-parole du gouvernement britannique a précisé que "dans les mois à venir l'UKEF va organiser une série d'événements destinés à aider à la rencontre entre les fournisseurs britanniques et Saudi Aramco afin de tirer le meilleur parti de ce soutien".

La garantie permettra à Saudi Aramco d'acheter plus facilement des biens et services britanniques, puisque leur financement pourra être désormais garanti par le Royaume-Uni.

Le gouvernement a insisté sur le fait que cette aide visait à soutenir les exportations britanniques et n'avait rien à voir avec la volonté de Londres de prendre sa part dans l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien, prévue en 2018.

La place financière londonienne a déployé de grands moyens pour convaincre Ryad, en proposant en particulier d'assouplir certaines de ses règles encadrant les entrées en Bourse afin de séduire le groupe saoudien.

La Première ministre Theresa May, accompagnée du directeur général du London Stock Exchange, Xavier Rolet, avait plaidé la cause de Londres dans ce dossier lors d'une visite dans le Royaume en avril dernier.

Attirer dans ses filets Saudi Aramco représenterait une victoire importante pour Londres, dont le statut de centre financier mondial pourrait être fragilisé par les conséquences du Brexit.

La garantie dont va bénéficier le groupe saoudien tombe en outre au moment où Ryad vient de lancer une purge anticorruption d'une ampleur sans précédent, avec l'arrestation de très nombreuses personnalités dont des hommes affaires.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 12:15

Le pétrole stable après sa forte hausse de la veille

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir grimpé la veille du fait d'informations de presse...

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite